outre-mer
territoire

Endeuillé, Lurel écourte son séjour en Polynésie

politique
Victorin Lurel
Victorin Lurel © CITIZENSIDE / NICOLAS KOVARIK / citizenside.com
Le ministre des Outre-mer Victorin Lurel n’est resté que douze heures en Polynésie. Arrivé dimanche matin, il est reparti dans la soirée suite au décès de sa mère.

Une seule journée sur place au lieu des trois prévues. Le ministre des Outre-mer Victorin Lurel a interrompu son séjour polynésien après avoir après le décès de sa mère dimanche matin à sa descente de l’avion. Il est reparti dès dimanche soir pour la Guadeloupe afin de lui rendre un dernier hommage. Les personnalités politiques du Fenua lui ont présenté leurs condoléances et des messages de soutien.

Le ministre était en Polynésie pour sa première visite officielle en l’absence du président Polynésie Oscar Temaru. Ce dernier se trouve à New-York afin de défendre la réinscription de la Polynésie française sur la liste de l’ONU des territoires non-autonomes à décoloniser.
Lors de son court séjour, Victorin Lurel a eu le temps d’évoquer les questions du nucléaire et de la récession économique auprès de ses interlocuteurs polynésiens, à savoir le vice président Anthony Géros ou encore le président de l’Assemblée Jacqui Drollet. Le sujet des élections territoriales et du redécoupage des circonscriptions n’a en revanche pas été évoqué. "Nous avons fait le tour d’horizon du plan et du redressement des comptes, a expliqué le vice-président Anthony Géros au micro de Polynésie 1ere. Il y a eu un accueil favorable sur le fait que si le pays s’est retrouvé dans cette situation, c’est parce que des décisions très néfastes à la Polynésie ont été prises précédemment. (…) Si l’Etat n’apporte pas sa contribution, on a beau apporter la notre, on ne pourra pas avancer", a-t-il poursuivi. Le sénateur Gaston Flosse a quant à lui tenu à pointer du doigt l’absence du président Temaru "Ca ne se fait pas, c’est le premier voyage du ministre de la République", a-t-il remarqué regrettant que le président polynésien n’ait pas fait "d’effort".