outre-mer
territoire

La rédaction de la Semaine guyanaise se dit censurée

médias
Semaine Guyanaise
©DR
Les journalistes de la Semaine Guyanaise dénoncent le comportement du recteur de la publication qui leur a interdit de parler du projet minier Rexma dans leurs articles.

Les mots sont lourds de sens. La rédaction de la Semaine guyanaise se dit censurée par sa direction. Dans un communiqué, des journalistes de la rédaction assurent avoir reçu un mail du directeur de la publication Alain Chaumet. Ce dernier leur aurait ainsi interdit "toute publication de sujet relatif au projet minier Rexma jusqu’à une date très précise de la fin du mois de février". Une décision prise, affirme le communiqué "sans concertation préalable, sans dialogue, sans explications".

Les journalistes ne manquent pas de faire le lien avec d’une part la position d’Alain Chaumet, président du Medef Guyane, et le travailleur de l’un de leurs, Frédéric Farine. Le journaliste "s’apprêtait à faire des révélations" "sur une affaire commerciale, financière et judiciaire relative notamment au PDG de Rexma et à ses sociétés", soulignent-ils.

Alain Chaumet a déclaré à l’AFP refuser de parler du sujet "pour la simple raison que depuis trois semaines on bassine le lecteur de la société Rexma et qu’on a tout dit sur le sujet", évoquant "une incompréhension de la part des journalistes".