L’AFP devra indemniser un photographe haïtien

justice
La balance de la justice
Un photographe haïtien qui accusait l’AFP d’avoir utilisé ses photos sans autorisation a gagné son procès contre l’agence de presse.

Il pourrait empocher plus d’un million de dollars. Le photojournaliste haïtien Daniel Morel a remporté le 14 janvier le procès qui l’opposait à l’Agence France presse. Il poursuivait l’agence pour avoir proposé à ses clients des photos du séisme du 12 janvier 2010 qu’il avait prises et postées sur son compte Twitter.
Daniel Morel avait pris et posté sur son compte Twitter 13 photos du séisme, photos reprises par un internaute de République dominicaine qui en assurait être l’auteur. C’est sur le compte de ce dernier que l’AFP a vu les photos qu’elle a ensuite reprises et proposées à tous ses clients. 

La juge New Yorkaise qui a statué a estimé que bien que les conditions générales d’utilisation de Twitter n’empêchent pas l’internaute de conserver ses droits sur les photos qu’il peut poster. En aucun cas elles n’autorisent une commercialisation de ces contenus. Ainsi l’AFP, amsi aussi le Washington Post et ou encore l’agence Getty qui ont tous diffusé les photos ont été reconnues coupables d’avoir violé le copyright de Daniel Morel.

Les Outre-mer en continu
Accéder au live