Saint Valentin sous le signe du Mariage pour tous pour un couple réunionnais

société
Mariage pour tous : banderole (liberté, égalité, fraternité)
©Francis Bourgouin (Réunion 1ère)
La fête des amoureux a cette année une saveur particulière pour certains couples homosexuels. C'est le cas de Marc et Jean. Bientôt, ils se marieront. 
"L'amour est universel, comme le mariage". Pour Jean, qui vit en couple dans le sud de La Réunion avec son ami Marc, cette Saint Valentin a une saveur particulière, deux jours après l'adoption par l'Assemblée nationale du projet de loi sur le mariage pour tous.

Les deux hommes vivent ensemble depuis quelques mois et ils seront sans doute parmi les premiers couples homosexuels qui se marieront à La Réunion, dés lors que la loi entrera en application.  

Suzette Emma, journaliste radio de Réunion 1ère, a rencontré ce couple qui aura bientôt la bague au doigt.  

Suzette Emma / couple homo et Saint Valentin

 

Le mariage gay devant le Sénat à partir du 2 avril
Le projet de loi ouvrant le droit au mariage et à l'adoption pour les couples homosexuels sera examiné au Sénat à partir du 2 avril, selon le ministre des Relations avec le Parlement Alain Vidalies. La date du 18 mars avait été précédemment évoquée mais le gouvernement a choisi le 2 avril, "compte tenu des délais nécessaires pour finaliser les auditions et surtout rédiger le rapport" explique Alain Vidalies. Les débats au Sénat pourraient durer une semaine et demi, selon le ministre.
Le rapporteur du texte, le sénateur socialiste Jean-Pierre Michel, estime qu'il devrait y avoir peu de modifications sur les articles principaux qui pourraient être ainsi votés conformes. Concernant l'application du texte en outre-mer, Jean-Pierre Michel précise que "si le texte ne s'applique pas à tous les territoires et collectivités, le Sénat y remédiera" tout en convenant que "pour l'instant cette question n'a pas été examinée". 
"La loi doit s'appliquer sur l'ensemble de la République", a également assuré Jean-Pierre Sueur, président de la commission des lois du palais du Luxembourg.
(Source: AFP)