publicité

Le Cran organise un Colonial tour dans Paris

Le Conseil représentatif des associations noires organisait ce jeudi un "Colonial tour" pour présenter aux élus et aux journalistes des lieux imprégnés de l'histoire de la colonisation française.

Un bus colonial affreté par le Cran pour embarquer journalistes et élus dans un Colonial tour © France O
© France O Un bus colonial affreté par le Cran pour embarquer journalistes et élus dans un Colonial tour
  • Par Maïté Koda
  • Publié le , mis à jour le
Qui sait aujourd'hui que la Caisse des dépôts a encaissé jusqu'à récemment les "réparations" imposées par la France à Haiti après qu'elle a obtenu l'indépendance? Ou  que les propriétaires d'esclaves avaient leurs petites habitudes place des Victoires? C'est pour faire découvrir une histoire méconnue de la France, que le Cran a organisé ce jeudi un "Colonial tour". Car cette histoire française de l'esclavage et de la colonisation a laissé des marques, peu visibles mais néanmoins présentes dans la capitale française.

Des conséquences visibles


Les montrer, les expliquer et rappeler cette histoire est  nécessaire selon le président du Cran Louis-Georges Tin qui rappelle que les conséquences de la colonisation restent particulièrement visible en Afrique ou en Outre-mer. "Il est évident que les descendants d'esclaves sont beaucoup moins riches aujourd'hui que les descendants d'esclavagistes. Il y a des bidonvilles aux Antilles, tout cela est lié à l'histoire de l'esclavage", assure-t-il au micro de France O.
Le colonial tour du Cran à Paris
Un reportage de France O (A. Le Bouter, L. Zellouma, R. Moine)

 
 
 
Ce colonial Tour est un avant-gout de la semaine anticoloniale et antiraciste qui se tient du 16 février au 3 mars. Pendant deux semaines, des manifestations sont prévues autour de ces thèmes, principalement sur Paris. Une conférence sur le thème "Mayotte, nouveau département ou ancienne colonie" se tiendra néanmoins à Saint-Denis de la Réunion le 21 février.
Pendant deux semaines, cette 8e édition sera l'occasion de colloques, de pièces de théâtre, de projections, de débats sur la colonisation sous toutes ses formes. L'identité basque dans l'Etat français, le racisme et le travail ou encore le colonialisme environnemental sont quelques un des sujets abordés pendant cette semaine. Pour trouver le programme détaillé de la semaine anticoloniale, c'est ici.
 

Sur le même thème

  • histoire

    Tour de Guyane 2019 : et si les villes étapes étaient contées... Cayenne

    Cayenne, la ville capitale, l’étape incontournable du Tour de Guyane. Elle est la première marche vers la victoire. Les cyclistes les yeux plein d’étoiles prendront le départ de cette compétition depuis le chef lieu de la Guyane. Une ville emblématique.
    17 Août
  • histoire

    La pêche à la morue, trait d’union entre Fécamp et Saint-Pierre et Miquelon

    Fécamp et Saint-Pierre et Miquelon sont liés par une histoire commune : la grande pêche, celle qui emmenait les marins de la région normande vers Terre-Neuve et le cabillaud. La ville s’est petit à petit détournée de la pêche harenguière et de la pêche fraîche pour la pêche morutière, passant des voiliers aux chalutiers, jusqu’aux navires usines avec congélation.
    Nous vous proposons un détour sonore par Fécamp pour explorer ce qu’il reste de cette industrie qui s’est étalée sur cinq siècles : dans la ville d’aujourd’hui, dans ses relations avec l’archipel, dans la mémoire des derniers Terre-Neuvas qui transmettent leur histoire et à travers l'engagement de ceux qui font vivre ce patrimoine.

     

  • histoire

    "Le saviez-vous" : qu'est-ce qu'un "papalagi" à Wallis et Futuna ?

    "Papalagi" est le nom donné aux non Wallisiens et non Futuniens au Fenua. Mais au fait d'où vient ce nom ? C'est au sommaire de ce nouveau numéro de "Le Saviez-vous?"
    16 Août
L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play