publicité

De Bamako à Diabaly : sur le sentier de la Guerre

Sur les 4.000 soldats Français engagés au Mali depuis le début de l'intervention militaire le 11 janvier dernier, nombreux sont les originaires d'Outre-mer.
Une équipe radio d'Outre-mer 1ère les a suivi sur le théâtre d'opération. 

© Laila Saidi (Outre-mer 1ère)
© Laila Saidi (Outre-mer 1ère)
  • Par David Ponchelet
  • Publié le , mis à jour le
Le 11 janvier dernier, François Hollande lançait l’opération Serval, officiellement pour appuyer l’armée Malienne. Depuis, 4000 soldats français ont été projetés, parmi eux de nombreux ultramarins, qui se trouvent essentiellement dans l’infanterie et l’artillerie. Certains ont été déployés depuis le Tchad, où ils étaient en mission.

Du 21 au 27 janvier, nos envoyés spéciaux,  Laila Saidi et Bruno Dessommes ont rejoint Diabaly, une localité du Nord, à peine libérée.
Ils y ont rencontré des soldats originaires des Outre-mer. Ces Réunionnais, Calédoniens, Wallisiens, Polynésiens confient leurs frustrations de ne pas combattre les Jihadistes et, parfois, leur mal du pays. Un voyage qui se terminera, de retour à Bamako, dans un restaurant antillais!

Leur reportage "Longue Distance" est à écouter ici

©



Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play