publicité

Loïc Liber décoré de la Médaille militaire

Le caporal-chef guadeloupéen Loïc Liber, seul survivant parmi les quatre militaires visés par le terroriste Mohamed Merah en mars 2012, a reçu aujourd’hui la Médaille militaire des mains du ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian.
   

Loïc Liber a été décoré de la Médaille militaire le 4 mars 2013 par le ministre de la Défense © DR
© DR Loïc Liber a été décoré de la Médaille militaire le 4 mars 2013 par le ministre de la Défense
  • La1ere.fr avec AFP
  • Publié le , mis à jour le
La remise de décoration a eu lieu dans l'intimité à l'hôpital interarmées de Percy où est soigné le caporal-chef du 17e régiment de génie parachutiste (RGP) de Montauban.
           
Loïc Liber, 28 ans, est le seul militaire à avoir survécu à la tuerie perpétrée le 15 mars 2012 par Mohamed Merah près de sa caserne du 17e RGP. Deux autres parachutistes, Abel Chennouf et Mohamed Legouade, sont morts à ses côtés.
           
Loïc Liber a eu la moelle épinière sectionnée et est depuis cloué sur un lit d'hôpital. Originaire de la Guadeloupe, il est hospitalisé depuis décembre à Paris après avoir été traité dans un centre de rééducation à Cerbère, dans les Pyrénées-Orientales. Sa famille avait indiqué en janvier qu'il se battait avec beaucoup de volonté pour récupérer un maximum de capacités et avait recommencé à parler.
           
Décoré de la Médaille militaire par décret paru au Journal officiel le 1er janvier, il a été promu au grade de caporal-chef en décembre.
           
Un premier parachutiste, Imad Ibn Ziaten avait été tué par Merah le 11 mars 2012 à Toulouse. Le 19 mars, le tueur abattait un enseignant et trois enfants juifs devant le collège Ozar Hatorah à Toulouse. Les trois parachutistes assassinés ont été faits chevalier de la Légion d'honneur à titre posthume.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play