publicité

Les Unes de la presse Outre-mer : honneur aux dames !

Les femmes sont bien évidemment à l’honneur des Unes de la presse quotidienne des Outre-mer en cette Journée des droits de la femme. Sauf à Tahiti...

© France-Antilles
© France-Antilles
  • Par Philippe Triay
  • Publié le , mis à jour le
« Fout fanm fò ! », s’enflamme France-Antilles Guadeloupe. Oui, les femmes sont fortes à Gwada, qui ont la main mise sur les postes clés de la préfecture, la Région, la justice, la santé, la Chambre de commerce et d’industrie, entre autres… « Une situation unique dans l’ensemble français », souligne le journal.

Et c'est « Jour de femme » pour France-Antilles Martinique, qui consacre un dossier de fond à la lutte pour l’égalité, avec un cahier spécial de 8 pages à conserver. Un autre dossier à la Une concerne la question délicate de l’épandage aérien. « Que veut-on vraiment ? », interroge le quotidien.

©

 
Moins d’empathie féminine chez France-Guyane, qui fait sa Une sur les vols de câble qui se multiplient depuis plusieurs jours dans le département. Résultat : « 12.000 abonnés sans Internet ». Le quotidien annonce néanmoins plusieurs manifestations autour du thème « Femmes… et écriture », avec une interview de l’historienne Marie-George Thébia.

Témoignages et Le Journal de l’île de la Réunion célèbrent chacun la Journée des droits des femmes. Le premier titre « Femmes dans la lutte » et revient sur les combats des femmes progressistes dans l’île, avec des images et des documents d’archives. Le second évoque le destin de quatre générations de femmes, ainsi que les parcours de femmes dans un dossier spécial. Le Quotidien de la Réunion fait quant à lui sa Une sur l’augmentation de l’espérance de vie des Réunionnais : 30 ans depuis les années 50 ! 
 
©

 
« Les femmes occupent la place », et le bandeau supérieur de la Une des Nouvelles calédoniennes, qui consacrent également l’info principale du jour à la « cascade de bagarres » qui ont eu lieu hier au collège de Boulari, avec une trentaine, voire plus, d’élèves impliqués.
 
La Dépêche de Tahiti zappe complètement la Journée des droits des femmes, qui ne sont d’ailleurs pas toujours respectés dans l’archipel, pour demander à sa Une : « Rapa Nui peut-elle s’unir à la Polynésie ? ». Suit une interview du président de l’Assemblée de l’île de Pâques, Leviante Akari, qui prône l’indépendance et son rattachement avec la Polynésie.
 
©

Et pour terminer, Les Nouvelles de Tahiti célèbrent la Journée des femmes à leur manière en affichant en bandeau ce titre percutant : « La commerçante qui déclarait avoir été agressée et cambriolée avait tout inventé pour séduire son amant ». Plus sérieusement, le quotidien se penche sur la révision de la résolution présentée par Oscar Temaru aux Nations unies dans le but de réinscrire la Polynésie sur la liste des pays à décoloniser.  

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play