Le Sénat prolonge la prime Cospar jusqu'au 31 décembre

politique
étalage produits
©Emmanuel Tusevo
Le Sénat a adopté dans la nuit de mardi à mercredi la prorogation du bonus COSPAR.  La prime de quelques dizaines d'euros accordée aux salariés des départements d'Outre-mer sera, si l'Assemblée nationale donne également son accord, versée jusqu'au 31 décembre 2013.
La discussion n'aura duré qu'une heure. Les bonus salariaux, exonérés de charges sociales, seront maintenus jusqu'au 31 décembre. Qu'il s'agisse du bonus Cospar à la Réunion, dont bénéficient près de 100 000 salariés réunionnais, ou de l'accord Bino en Guadeloupe, cette prime d'un montant compris entre 50 et 60 euros,  instaurée en 2009 après les mouvements sociaux qui ont secoué les Dom,  était vouée à disparaître au printemps. Michel Vergoz, sénateur socialiste, avait été nommé rapporteur de cette proposition de loi visant à prolonger ce dispositif.

N'ayant pas vocation à durer, la prime ne sera plus versée aux salariés à compter du 1er janvier 2014. L'idée, est, comme le rappelait mardi  le ministre des Outre-mer Victorin Lurel, de "ménager la période de transition".
 
Une sortie en douceur qui, espèrent les sénateurs, devrait être facilitée par la loi de régulation des économie des outre-mer et la mise en place du bouclier qualité prix.
 
Le texte doit maintenant être examiné par l'Assemblée nationale.