Nicolas Dupont-Aignan en Polynésie pour soutenir Teiva Manutahi aux territoriales

politique
Nicolas Dupont-Aignan
Nicolas Dupont-Aignan dans son bureau de l'Assemblée nationale en 2012 à Paris ©stéphane weber
A une semaine des élections territoriales en Polynésie française, Nicolas Dupont-Aignan (Debout la République) se rend ce week-end dans l'archipel pour soutenir Teiva Manutahi, candidat de "la relève" à ses yeux. 
Président de Porinetia Ora, Teiva Manutahi "incarne la relève en Polynésie française" face à Gaston Flosse ou Oscar Temaru, qui "se partagent le pouvoir à tour de rôle", écrit le député et président de Debour la République (DLR, souverainiste) dans un communiqué.
           
"C'est un homme jeune et intègre, proche de ses concitoyens, connu pour son engagement politique au service des intérêts des Polynésiens", ajoute le président de DLR, qui avait été soutenu durant sa campagne présidentielle (1,79%) par Teiva Manutahi.
           

"Nous choisissons la relève"

"Quand certains - et surtout certaines - préfèrent une 'République immorale' à l'indépendance, DLR refuse de choisir. Entre les indépendantistes et les escrocs, nous choisissons la relève incarnée par Teiva Manutahi", poursuit Nicolas Dupont-Aignan, dans une allusion à Marine Le Pen, qui a rencontré Gaston Flosse lors d'un séjour sur l'île fin mars.
       
Sans appeler ouvertement à voter pour M. Flosse dès le premier tour, la présidente du FN avait affirmé qu'elle préférait "une République immorale que pas de République du tout", ce qu'incarne selon elle l'indépendance de la Polynésie prônée par Oscar Temaru.
           
Ancien proche de Jacques Chirac, Gaston Flosse, âgé de 81 ans, a été condamné en janvier dernier à Papeete à cinq ans de prison ferme dans une affaire de corruption, mais il a fait appel. Le mois suivant, l'ancien président de la Polynésie française a aussi été condamné, en appel cette fois, à quatre ans de prison avec sursis dans une affaire d'emplois fictifs. Il s'est pourvu en cassation.
           
M. Dupont-Aignan participera samedi au congrès de Porinetia Ora, le parti de Teiva Manutahi. Il se rendra ensuite en Nouvelle-Calédonie.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live