Overly Malyk Madachon, un maître glacier inventif à la Foire de Paris

société
Overly Malik Madachon
Le maître glacier Overly Malik Madachon sur son stand à la Foire de Paris, le 30 avril 2013 ©Stéphane Weber
Un jeune entrepreneur guadeloupéen, Overly Malyk Madachon, a mis au point une nouvelle sorbetière "péyi" qui répond mieux aux normes sanitaires en vigueur. Nous l'avons rencontré au pavillon 4 "Terres des tropiques" à la Foire de Paris. 
"Si i bon, di i bon", voilà la devise d’Afrodiz Sorbets, un concept et une entreprise créés par Overly Malyk Madachon. Ancien compagnon dans les métiers du bois, il a constaté que les sorbetières faites aux Antilles n’étaient pas aux normes sanitaires en vigueur. D’où l’idée de remédier à cela, en utilisant notamment de l’inox alimentaire (au lieu de fonte), pour être aux normes.
 
Par ailleurs, Overly Madachon a automatisé et amélioré la rentabilité de ses machines avec un variateur de vitesse, même si on peut aussi les faire tourner à la main. "Ce variateur permet d’avoir le même rythme que le bras. Avec mon concept, je peux faire tourner 10 sorbetières en même temps ou alternativement", précise-t-il, en ajoutant que son concept est protégé. Prochaines étapes, "commercialiser ce concept et faire marcher mes sorbetières au solaire. On y travaille" dit-il. 

"Afrodiz renvoie à "Afro" bien sûr, ceci pour dire que nous pouvons faire beaucoup de choses, et parce que mes sorbets contiennent des ingrédients aphrodisiaques", explique aussi Overly Madachon en souriant. Lesquels ? demande-t-on immédiatement. On n’en saura pas plus, le maître glacier tenant à garder ses "secrets des anciens". Tout juste avouera-t-il utiliser du bois bandé et du gingembre, parmi d’autres substances. Quoi qu'il en soit, ses sorbets coco sont un régal et on les recommande. 


Sorbetière de Madachon
La sorbetière à variateur de vitesse d'Overly Malyk Madachon ©Stéphane Weber

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live