outre-mer
territoire

La famille de Francis Collomp est "rassurée" sur le sort de l'otage, après une entrevue avec Laurent Fabius

faits divers
Francis Collomp
Francis Collomp, l'ingénieur enlevé au Nigéria, en compagnie de son épouse et de l'une des soeur d'Anne-Marie. ©D.R
L'épouse réunionnaise et la belle-soeur de l'otage au Nigéria depuis plus de 100 jours ont été reçues ce jeudi matin au ministère des Affaires étrangères, à Paris. Elles ont eu des preuves de vie de Francis Collomp.
C'est Laurent Fabius, le ministre des Affaires étrangères, qui a reçu pendant un peu moins d'une heure les deux proches de Francis Collomp, enlevé au Nigéria le 19 décembre 2012. A la sortie du Quai d'Orsay, c'est Gildas Marbois, la belle-soeur de Francis Collomp, qui s'est exprimée devant micros et caméras. Elle a insisté sur le fait qu'elles étaient rassurées après cet entretien. 


Des preuves de vie remontant au 17 avril

La famille, comme les diplomates, ne souhaitent manifestement pas trop en dire sur les négociations en cours. Mais l'épouse et la belle-soeur de l'ingénieur installé depuis 30 ans à La Réunion ont pu avoir des "preuves de vie récentes" de Francis Collomp. Ces preuves démontrent qu'il était en vie le 17 avril dernier. La belle-soeur  de l'otage s'est par ailleurs montrée optimiste quant à l'accès de Francis Collomp à des médicaments indispensables à sa santé, après un pontage coronarien qu'il avait subi quelques temps avant son enlèvement.

Ecoutez les explications de Gildas Marbois, la belle-soeur de Francis Collomp, à sa sortie du Quai d'Orsay. Un témoignage recueilli par Toufaili Andjilani, d'Outre-mer 1ère radio. (durée 1'16)  

Belle soeur francis collomp otage nigéria



Publicité