outre-mer
territoire

L'état de l'offre médicale dans l'hexagone et les Outre-mer

santé
Ordre des médecins
©GARO / PHANIE
Comme chaque année, le Conseil National de l'ordre des Médecins publie son atlas de la démographie médicale, document qui permet de faire le point sur l’état de la profession.

Une profession, au niveau national, de plus en plus féminine

Première constatation, le nombre de médecin en activité régulière continue de baisser (-0.2%) tandis que sans surprise, la profession ne cesse de se féminiser (+1%). Aujourd’hui, 43% des praticiens en âge de travailler sont des femmes. Autre tendance qui se confirme, les médecins préfèrent travailler à l’hôpital plutôt qu’en libéral (tassement continu de ce secteur).
Si l’on devait faire le portrait robot du médecin, on pourrait donc dire que c’est un homme, urbain, de 51 ans, et parfois plus (explosion du nombre des «retraités actifs»,  +300% en 6 ans.)
 

Une offre toujours inégale dans les Outre-mer

Dans les départements et collectivités des Outre mer, le nombre de médecins généraux est en augmentation, + 7% (contre - 4% en métropole). Celui des endocrinologues (hormones/glandes) croit plus fortement encore avec +16%, tandis que celui de la chirurgie oncologique (traitement du cancer) décolle franchement avec 29%.
Mauvaise note en revanche en ce qui concerne la chirurgie générale -8%, et chute plus nette encore pour la gynécologie -22%.
Reste un secteur qui connaît une embellie exceptionnelle, à trois chiffres, la gériatrie, avec + 229%, comme le montre cet extrait du rapport:
atlas médecine gériatrie Outre-mer

L'Atlas national 2013 est consultable dans son intégralité  ici.

En 2011, le Conseil National de l'Ordre des Médecins avait publié un rapport spécifique sur les Outre-mer: 

Rapport conseil de l'ordre des médecins / 2011 Outre-mer



Publicité