publicité

Le Conseil d'Etat va devoir statuer sur la régularité des élections territoriales en Polynésie

Le Conseil d'Etat vient de déclarer recevable une requête de l'UPLD. Le parti d'Oscar Temaru lui a fait part d'irrégularités au premier tour des élections territoriales sur les bulletins de vote de la liste de Gaston Flosse.

  • Par Maïté Koda
  • Publié le , mis à jour le
La Polynésie devra-t-elle revoter?  Le 6 mai, la liste de Gaston Flosse arrivait largement en tête aux élections territoriales. Quelques jours plus tard Gaston Flosse était (ré)élu à la tête de la Polynésie. Mais cette élection pourrait poser problème. Du moins du point de vue de ses adversaires qui dénoncent des irrégularités commises par le camp Flosse au premier tour des élections territoriales.
 
Dimanche 21 avril, les électeurs ont glissé le bulletin de leur choix dans l'urne. Sur celui du Tahoeraa Huiraatira, en plus du nom de la liste et des représentants par sections, sont apposés quelques mots, écrits en grosses lettres: "La foi de reconstruire ensemble". Or le code électoral l'interdit.
 

Un dossier en cours d'instruction


 Teiva Manutahi, tête de liste du parti Tous Polynésiens a été le premier à signaler l'irrégularité. Mais ses menaces de déposer un recours sont restées vaines.En revanche, l'UPLD d'Oscar Temaru, ancien président de la Polynésie et adversaire de toujours de Gaston Flosse n'a pas raté l'occasion. Elle a déposé un recours auprès du Conseil d'Etat qui vient de la déclarer recevable.
 
L'affaire est désormais en cours d'instruction. Du coté de l'instance administrative, on rappelle que les différentes parties doivent échanger par courrier avant l'audience qui devrait avoir lieu dans "plusieurs semaines". 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play