Cuba continue d’exporter ses médecins

santé
médecin
©Getty image/David Sacks
Suivant l'exemple du Venezuela et d'autres pays d'Amérique latine, le Brésil vient d’embaucher 4.000 médecins cubains dans le cadre de son programme de recrutement de médecins étrangers conçu pour pallier aux manques du secteur public, a annoncé mercredi le ministère brésilien de la Santé.
Le ministre de la Santé Alexandre Padilha a signé un accord de coopération via l'Organisation panaméricaine de santé (OPS) afin de procéder à un recrutement collectif sans passer par le gouvernement cubain.
 
"Grâce à cet accord avec Cuba, nous avons reçu, par l'OPS, des médecins correspondant aux critères établis par le ministère de la Santé. Le ministère recherchait des médecins avec une expérience professionnelle et internationale, en particulier dans des pays de langue portugaise", a déclaré le ministère à la presse.
 
Un premier groupe de 400 médecins arrivera dans le pays en fin de semaine prochaine et sera évalué pendant trois semaines. Le reste arrivera par groupes successifs jusqu'à la fin de l'année. Les 4.000 médecins cubains travailleront dans 700 communes du nord et du nord-est du Brésil, dans les régions les plus pauvres du pays, qui souffrent d'un fort déficit de services sociaux. 
 
En mai, Cuba avait 38.868 personnels de santé travaillant à l'étranger, dont 15.407 médecins, installés dans 66 pays d'Amérique latine, d'Asie et d'Afrique, selon l'Union centrale de la coopération médicale. L'exportation de professionnels, principalement des médecins, est devenue la principale ressource de Cuba et lui rapporte annuellement 6 milliards de dollars.