outre-mer
territoire

Accord de Nouméa : un XIème comité "serein"

accord de nouméa
Ayrault et Lurel Comité des signataires
©Léia Santacroce
Les discussions du XIème comité des signataires de l'accord de Nouméa ont pris fin ce vendredi en fin d'après-midi. Elles se sont déroulées dans un climat paisible. Retour sur les annonces faites à l'issue de cette journée de négociations.
L'ambiance de ce XIème comité ? "Se-reine", le mot est revenu dans la bouche de nombreux participants. Pour Victor Tutugoro, signataire historique de l'accord, "le climat était plus propice au travail que lors des comités précédents." Des points de désaccord demeurent, c'est un fait. La question de l'avenir institutionnel n'est certes pas tranchée. Mais pour Victor Tutugoro, "on n'en est pas encore là". Et il se félicite des avancées du jour.

Victor TUTUGORO
Victor TUTUGORO, signataire de l'Accord de Nouméa ©Léia Santacroce

Quelles conclusions ?

Première déclaration de Jean-Marc Ayrault, les élections provinciales se tiendront le 4 mai 2014. Deuxième point, le transfert de la Sécurité civile se fera bel et bien le 1er janvier 2014"Harold Martin [président du gouvernement de Nouvelle Calédonie] a déclaré que la Nouvelle Calédonie était prête, je lui fais confiance. Les engagements seront donc respectés", a précisé le Premier ministre. Le transfert s'accompagnera des 600 millions de Francs CFP escomptés (soit cinq millions d'euros environ).

En matière de formation, Jean-Marc Ayrault a annoncé que la formation des cadres de la haute fonction publique serait désormais du ressort de la Nouvelle-Calédonie. De même que la formation des gendarmes locaux via la création d'une école de formation sur le territoire.

S'agissant du nickel, le Premier ministre est resté assez flou mais a insisté sur la nécessité d'une stratégie commune. Quant à l'article 27 qui avait déclenché un début de polémique, les transferts de compétences qu'il recouvre suivront leur cours. A savoir : l'enseignement supérieur, la compétence audiovisuelle et les règles relatives à l'administration des provinces, des communes et de leurs établissements publics.

Ecoutez le reportage de Steeven Gnipate, envoyé spécial de RNC 1ère à Paris

Steeven Gnipate


Jean-Marc Ayrault a fini son intervention sur une note culturelle, se réjouissant de l'ouverture imminente de l'exposition Kanak au musée du Quay Branly, un événement qu'il a qualifié de "culturel, mais surtout politique".

Publicité