Alexis Ajinça, basketteur français le mieux payé de ProA, va rejouer en NBA

basket-ball
ajinça
Alexis Ajinça durant un match de l'équipe de France au championnat d'Europe de basket en Slovénie, en septembre 2013 ©FIBA Europe
Le pivot international de Strasbourg, Alexis Ajinça, va retrouver le Championnat professionnel nord-américain (NBA). Le basketteur d'origine guadeloupéenne évoluera sous les couleurs de la Nouvelle-Orléans, a annoncé mardi son club sur son site internet.
"Alexis Ajinça a très certainement disputé ce soir (match de ProA perdu par Strasbourg à Nancy, ndlr) son dernier match sous les couleurs strasbourgeoises. Il va quitter la SIG sous peu", a indiqué le club alsacien dans son communiqué.
 

Accord avec les New Orleans Pelicans

Le basketteur d’origine guadeloupéenne a trouvé un accord avec les New Orleans Pelicans qui pointent à la 10e place de la conférence Ouest avec un bilan de 11 victoires pour 11 défaites, mais "le transfert doit encore être formalisé sur le plan administratif".
 
Alexis Ajinça, 25 ans, évoluait depuis janvier 2012 à Strasbourg. Le pivot, membre de l'équipe de France sacré championne d'Europe cet été, connaît la NBA pour y avoir évolué entre 2008 et 2011, période durant laquelle il a porté les couleurs de Charlotte, Dallas et Toronto, sans s'imposer. Il avait retrouvé la Pro A à l'occasion de la grève de la NBA en novembre 2011 d'abord à Hyères, l'un de ses anciens clubs, puis à Strasbourg.
 
"Je regrette bien sûr le départ d'Alexis, mais dans le sport de haut niveau on ne retient pas un joueur qui veut partir. Il avait resigné chez nous grâce à la clause NBA que nous étions les seuls à lui proposer. On ne pensait pas cependant que son départ interviendrait en milieu de saison. Nous avons exigé un montant important pour son transfert et la Nouvelle-Orléans l'a accepté", a expliqué Martial Bellon, le président de la SIG.

 
Basket Hebdo
Hors série Basket Hebdo, décembre 2013 ©DR

Un salaire de 19.200 euros par mois

Par ailleurs, le champion d'Europe 2013 est le basketteur français le mieux payé de la ProA avec un salaire mensuel estimé à 19.200 euros, selon une enquête du journal Basket Hebdo publiée samedi.
 
S'il est le basketteur français le mieux rémunéré, il est néanmoins dépassé, tous joueurs confondus, par deux Américains du Paris-Levallois, Sean May et Jawad Williams, qui émargent à 22.900 euros de revenus mensuels chacun, selon l’hebdomadaire.
 
Ces émoluments restent cependant dérisoires par rapport à ceux des stars de l'Euroligue et de la NBA auxquels Basket Hebdo s'est aussi intéressé. Ainsi, Rudy Fernandez, du Real Madrid, perçoit quelque 250.000 euros de rémunération mensuelle. Sur le continent, il est dépassé par Linas Kleiza, l'ailier lituanien du Fenerbahçe qui touche environ 275.000 euros par mois.
 
Outre-Atlantique, Kobe Bryant a décroché le gros lot en signant récemment un nouveau contrat avec les Los Angeles Lakers (1,9 million d'euros par mois). Dans le top 15 de la NBA, il est suivi de Dirk Nowitzki (1,4 million). La star du Heat de Miami, LeBron James n'est (que) huitième avec un peu moins de 1,2 million d'euros mensuels. Avec 770.000 euros par mois chez les Spurs de San Antonio, Tony Parker ne figure pas dans le Top 15.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live