Jean-Marie Le Pen a appris "avec tristesse" le décès de l'ex-député réunionnais Jean Fontaine

politique
Jean Fontaine à la manif école libre, 1984
Lors de la manifestation pour la défense de l'école libre, en octobre 1984, Jean Fontaine, deuxième à droite, défilait sous la bannière du Front National. Jean-Marie Le Pen est là également (deuxième à droite) ©Jean-Claude Vallée
Le fondateur du Front National estime que l'ancien député de La Réunion, mort le week-end dernier à l'âge de 92 ans, a fait "un beau parcours". Lors des deux dernières années de son ultime mandat de député, Jean Fontaine avait adhéré au Front National.
"J'ai appris avec tristesse le décès de M. Fontaine. Il a été le premier député Front National entre 1984 et 1986", se remémore Jean-Marie Le Pen, joint par la1ere.fr.

Le fondateur du Front National semble avoir assez peu de souvenirs de Jean Fontaine, décédé samedi, à l'âge de 92 ans, près de Perpignan : "C'est loin, mais je me souviens qu'il était venu nous voir, à Saint-Cloud (NDLR: au siège du Front National). Nous étions très contents qu'il nous rejoigne". Un article de son ancien assistant parlementaire Jean-Claude Vallée revient d'ailleurs en détail sur son parcours politique et ses prises de position à l'Assemblée.

Chez les non-inscrits

Jean Fontaine fut député de la deuxième circonscription de La Réunion de 1968 à 1986. Elu sous l'étiquette UDR en 1968, il a ensuite pris, au fil des années et des mandats, ses distances avec la majorité gaulliste. Comme en attestent les archives du site de l'Assemblée nationale, à partir de 1978, Jean Fontaine siégeait dans l'hémicycle parmi les non-inscrits, comme le font d'ailleurs aujourd'hui les deux députés du FN, Marion Maréchal Le Pen et Gilbert Collard, faute de pouvoir former un groupe parlementaire.
Mais il avait effectivement rallié le parti de Jean-Marie Le Pen en 1984. Une adhésion qui dura jusqu'aux élections législatives suivantes, en mars 1986, lorsque 35 députés Front National firent leur entrée à l'Assemblée, profitant du passage du mode de scrutin à la proportionnelle intégrale.

Obsèques dans les Pyrénées-Orientales

Après 1986, Jean Fontaine a pris ses distances avec la politique. Il s'est retiré dans les Pyrénées Orientales, près de Perpignan. C'est là, dans le village de Canohès, à 5 kilomètres de Perpignan, qu'il a été inhumé ce mardi.