Le CREFOM invite Anne Hidalgo à une réunion de travail

politique
Anne Hidalgo
©KENZO TRIBOUILLARD / AFP
Le Conseil Représentatif des Français d’Outre-mer ( CREFOM) a reçu ce matin la candidate PS pour la mairie de Paris, Anne Hidalgo.  A l’issue de cet échange, le président du Crefom Patrick Karam et Anne Hidalgo semblaient satisfaits.
"Ce matin nous avons fait connaissance et je salue cette initiative et me réjouit que le Crefom  souhaite établir une relation privilégiée avec les pouvoirs publics" souligne Anne Hidalgo. "Paris compte plus de 5.000 domiens qui travaille pour notre ville" ajoute la candidate socialiste aux municipales.


Pourquoi cette rencontre?

Officiellement, lancé au ministère des Outre-mer le 31 janvier 2014, le CREFOM a invité la candidate socialiste à la mairie de Paris, pour une réunion de travail où plusieurs thèmes ont été abordés. La candidate aux municipales souhaite s’inscrire dans un vrai partenariat avec le milieu associatif.
"Paris est la première ville ultramarine et mon projet tend vers le vivre ensemble".
La candidate précise qu’elle ne veut pas être vu uniquement comme la candidate des ultramarins de Paris et cite Sacha Guitry : "Etre parisien, ce n’est pas être né à Paris, c’est y renaître".
Pour la candidate, le Crefom est un très beau projet et elle compte s’appuyer dessus afin d’aborder au mieux les préoccupations des Français d’Outre-mer.


Un soutien à Anne Hidalgo?

Le Crefom rassemble les 130 associations ultramarines les plus représentatives et une bonne centaine d’acteurs économiques et leaders d’opinions.
Mais à l’approche des municipales, cette rencontre avec Anne Hidalgo ne signifie pas que le Crefom la soutient face à son adversaire UMP Nathalie Kosciusko-Morizet. " Le Crefom est neutre et absolument indépendant, explique Patrick Karam, le président du Crefom, on ne ferme la porte à personne sauf à l’extrême droite. Nous avons la volonté de dépasser les clivages politiques afin de faire que cette organisation rassemble tous les français d’Outre-mer".


Vers une concrétisation?

Concernant le projet de la Cité des Outre-mer, porté et soutenu par la gauche,  Anne Hidalgo et Patrick Karam.
 Anne Hidalgo explique: "Avec Victorin Lurel, je me suis engagée dans la cité des Outre-mer. Cette idée de la cité est ancienne et il y a déjà un nom qui circule pour désigner l’endroit…Ce nom sera prochainement communiqué…"précise Anne Hidalgo.
 

 

Patrick Karam : porte-parole de l’Outre-mer
Ancien délégué interministériel à l’égalité des chances des ultramarins, sous la présidence de Nicolas Sarkozy, Patrick Karam est aujourd’hui président du nouveau Conseil Représentatif des Français d’Outre-mer. Son épouse, Samia Badat-Karam, est colistière de la candidate à la mairie de Paris, Nathalie Kosciusko-Morizet. Patrick Karam est également Conseiller général UMP d’Ile-de-France et toujours proche de l’ancien président.
Bien que dans l’opposition politique du gouvernement actuel, il bénéficie du soutien du ministre socialiste des Outre-mer Victorin Lurel.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live