publicité

"La "Maison Bleue" en Guyane classée monument historique

La "Maison Bleue" de Saint-Laurent du Maroni, ancienne ville pénitentiaire de Guyane, est classée au titre des monuments historiques. C'est inscrit au Journal officiel depuis le 13 mars.

© Ministère de la Culture et de la Communication
© Ministère de la Culture et de la Communication
  • Rachida Bettioui (avec AFP)
  • Publié le , mis à jour le
C'est un décret du ministère de la Culture paru le 13 mars au Journal officiel qui l'annonce.
L'immeuble dit "Maison Bleue" fait l'objet d'un classement aux monuments historiques "en raison de sa qualité architecturale, de son originalité et de son implantation, évoquant les dispositions initiales des concessions des bagnards libérés", explique le texte.

 

Dreyfus, Seznec et tant d'autres...

Si l'usage courant parle d'un seul bagne de Guyane, il y avait en réalité dans ce département d'Outre-mer plusieurs camps et pénitenciers, dont les plus célèbres furent celui de Cayenne et celui de l'île du Diable où fut interné le capitaine Alfred Dreyfus de 1895 à 1899.
Le camp pénitentiaire de Saint-Laurent du Maroni, sur le fleuve du même nom qui sert de frontière avec le Suriname actuel, a notamment accueilli au début de sa détention Guillaume Seznec en 1927, condamné aux travaux forcés pour le meurtre de Pierre Quéméneur, conseiller général du Finistère.

 

La maison des bagnards

Dans les villes pénitentiaires comme le fut Saint-Laurent du Maroni jusqu'en 1949, des parcelles étaient données à un propriétaire à condition d'être mises en valeur. "Il s'agissait de permettre aux anciens bagnards, soumis à la "double peine" c'est-à-dire obligés de rester en Guyane le même nombre d'années que leur peine, de s'installer", a-t-on expliqué à la Direction régionale des affaires culturelles de Guyane. La Maison Bleue, maison bourgeoise de type surinamaise, était placée sur une de ces concessions.

 

Un monument chargé d'histoire

"La maison dite "Palmier", plus exactement connue sous le nom de "Maison Bleue", a été construite dans le premier quart du XXème siècle et constitue le modèle le plus achevé de la maison créole à Saint-Laurent du Maroni", a précisé à l'AFP le ministère. "C'est une des plus belles maisons à ossature de bois de Guyane et une des plus anciennes de la ville. Elle est caractéristique de l'architecture coloniale par ses dispositions symétriques tout en bénéficiant de galeries et de balcons, plus rares dans ce type d'architecture", a-t-on ajouté.
 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play