outre-mer
territoire

"Mammy", esclave et domestique dans "Autant en emporte le vent", héroïne d'un roman

cinéma
Mamma autant en emporte
Scarlett O'Hara ©ARCHIVES DU 7EME ART / PHOTO12
"Il y a trois héros dans Autant en emporte le vent : Scarlett O'Hara, Rhett Butler et Mamma". C'est pourquoi l'auteur de cette phrase, l'écrivain américain renommé Donald Mac Caig, a décidé de raconter dans un roman à paraître la vie de l'esclave et domestique de Scarlett O'Hara.
Pour ceux qui ont vu « Autant en emporte le vent », le personnage de la domestique noire de Scarlett O’Hara est évidemment bien connu. L’action du livre de Margaret Mitchell, paru en 1936 aux Etats-Unis, se situe en 1861 : c’est une grande saga romantique sur fond de guerre de Sécession avec en toile de fond les plantations de coton, les grands propriétaires terriens et l’esclavage.
 

Un « préquel »

Dans le jargon littéraire, l’ouvrage que va écrire Donald McCaig est un "Préquel". En clair: raconter non pas la suite d'un roman célèbre, mais imaginer ce qu'il s'est déroulé avant le début de ce roman. 
L’auteur va donc, imaginer et raconter ce qu'a vécu cette femme esclave avant 1861 et le début de l’action d’"Autant en emporte le vent".
 

Haïti, 1804

Le roman va débuter en 1804, dans la colonie française de Saint-Domingue, aujourd’hui Haïti. La jeune fille est arrachée à sa terre natale pour être emmenée à Savannah, en Géorgie, un Etat du sud des Etats-Unis, où se situe l’action du roman.
 
Mamma Autant en emporte le vent
©ARCHIVES DU 7EME ART PHOTO12

« Approfondir son histoire »

Sur le site Actualitte.com, l’éditeur Peter Borland, qui publiera l’ouvrage, explique la démarche de l’auteur : «il a considéré que Mammy était un personnage particulièrement passionnant et crucial de l’histoire. Il a voulu approfondir SON histoire ».
 

« Le voyage de Ruth »

L’auteur, Donald Mc Caig, a expliqué sa démarche par mail, à propos de cette femme : « Nous ne savons pas quand elle est née, si elle a été mariée où si elle a des enfants. Nous ne connaissons même pas son nom ». Le livre s'intitulera "Le voyage de Ruth", le prénom qu’il a choisi de donner à son héroïne.
 

Tableau d’une époque et…Oscar !

« Autant en emporte le vent », est un livre écrit en 1936, porté à l’écran en 1939. Il montre parfaitement le regard que portait l’Amérique sur les Afro-américains. Il faut savoir que Hattie McDaniel, la comédienne qui interprète ce rôle de « Mamma », la domestique esclave, a été la première actrice noire récompensée par un Oscar. Elle avait obtenu cette récompense en 1940,  au titre meilleur second rôle féminin.

Regardez l’actrice recevoir son Oscar dans cette archive de 1940 :

 

Publicité