Le député PS de Guadeloupe Eric Jalton fait partie des 89 députés "frondeurs"

politique
Eric Jalton
©Caputre d'écran Youtube
Drôle d'ambiance chez les socialistes à la veille du discours de politique générale du nouveau Premier ministre. Manuel Valls fait face à la grogne de certains députés socialistes. Parmi eux, un ancien Secrétaire d'Etat à l'Outre-mer et un député Guadeloupéen. 
Signe que la grogne est profonde et inquiète Manuel Valls, le nouveau Premier ministre a reçu dés hier, dimanche, à Matignon, une délégation des parlementaires socialistes frondeurs. L'un des principaux porte-voix de ce mouvement est l'ancien Secrétaire d'Etat à l'Outre-mer (2000-2002), Christian Paul, aujourd'hui proche de Martine Aubry. 
 
Parmi les 89 députés socialistes (en ce lundi matin) qui ont signé cet appel, figure un seul député ultramarin : Eric Jalton, député de la première circonscription de Guadeloupe et maire (réélu dés le 1er tour des Municipales) des Abymes.

Voici la liste complète :

Que veulent les "frondeurs" ?

Les députés "frondeurs" ont publié un texte dans lequel ils réclament un nouveau "contrat de majorité". Ils souhaitent  un changement dans les choix européens, économiques et budgétaires.

Ils réclament également que dans son discours de politique générale, ce mardi à 15h, Manuel Valls dise explicitement qu'il soumettra le pacte de responsabilité à la délibération, aux amendements et au vote des députés. 

L'un des députés signataires de ce texte, Pouria Amirshahi précise ce lundi matin à l'AFP que, faute de garanties de la part du Premier ministre,  ce groupe de "frondeurs" pourrait choisir de s'abstenir lors du vote de confiance à Manuel Valls, vote qui se déroule traditionnellement après le discours de politique générale.