Mort de Dominique Baudis, Défenseur des Droits, qui fut un avocat pour Mayotte

politique
Dominique Baudis
©Lionel Bonaventure/AFP
Dominique Baudis est mort à l'âge de 66 ans. Il fut journaliste, maire de Toulouse, président du CSA, mais aussi Défenseur des Droits. A cette fonction, il s'est inquiété à plusieurs reprises de la situation des mineurs isolés à Mayotte et des Outre-mer en général. 
Après une carrière aux multiples facettes, Dominique Baudis était depuis 2011 Défenseur des droits. cette fonction, créée par Nicolas Sarkozy, regroupe les anciennes missions du Médiateur de la République, du Défenseur des enfants, de la Halde (Haute Autorité de Lutte contre les Discriminations et pour l'Egalité) et de la CNDS (Commission Nationale de Déontologie de la Sécurité). 

Les mineurs de Mayotte

Depuis sa prise de fonction, il a, à plusieurs reprises, attiré l'attention de l'Etat sur la situation préoccupante des mineurs isolés à Mayotte
A Mayotte, devenue le 101e département français en 2011, le nombre de mineurs isolés étrangers est estimé à environ 3.000 - dont 500 "en grande fragilité car absolument livrés à eux-mêmes" - quand on en compte de 4.000 à 8.000 sur l'ensemble du territoire métropolitain, souligne le rapport, qualifiant la situation de "véritable bombe à retardement".

           

"Ces jeunes, souvent abandonnés physiquement, dans le plus grand dénuement, en marge de la société, deviendront bientôt des adultes dont la révolte pourrait avoir des conséquences dans toute la société mahoraise", écrivait le Défenseur des droits.














Une convention pour lutter contre les disciminations

En octobre 2013, le Défenseur des droits avait également signé une convention avec Sophie Elizeon, Déléguée Interministérielle à l'Egalité des Chances des Français d'Outre-mer. Cette convention permet aux ultramarins victimes de discrimination de passer par la Délégation pour saisir le Défenseur des droits. 
Dominique Baudis était très attentif à la situation des Outre-mer, comme dans son dernier rapport annuel, à relire ici.

 

"Les Outre-mer perdent aujourd'hui un fervent défenseur" - Le communiqué du ministère des Outre-mer (Verbatim)
"La ministre des Outre-mer, George PAU-LANGEVIN a appris avec tristesse le décès de Dominique BAUDIS, Défenseur des Droits.

La ministre des Outre-mer souhaite rappeler que Dominique BAUDIS, depuis sa nomination le 22 juin 2011 au poste de Défenseur des droits avait, sans relâche et avec l'exigence constante qui était la sienne, travaillé avec le ministère des Outre-mer sur des sujets aussi fondamentaux que l'égalité sociale dans l'ensemble des territoires, la lutte contre les discriminations ou encore l'accès au logement.

En 2012, Dominique BAUDIS avait publié un rapport sur les pratiques discriminatoires à l’égard des habitants des Outre-mer en matière de prêts bancaires et de cautions immobilières, rapport qui fut salué par l'ensemble de la classe politique. A l'automne dernier, le Défenseur des Droits avait signé la convention pour l’égalité des chances des Français ultramarins.

La ministre des Outre-mer présente ses sincères condoléances à sa famille et à ses proches."