publicité

L'armada équatorienne sera au rendez-vous du Maracana !

Dans quelques heures, 10 000 supporters de l'Equateur seront dans les tribunes du Maracana de Rio pour le match contre la France. Et certains ont fait des milliers de kilomètres pour soutenir leur équipe. Nicolas Ransom a rencontré le plus foot d'entre eux !

© Nicolas Ransom
© Nicolas Ransom
  • Nicolas Ransom/la1ere.fr
  • Publié le , mis à jour le
Dans quelques heures, ils seront près de 10 000 dans les tribunes du Maracaña. Les supporters équatoriens sont venus en force à Rio, pour soutenir leur équipe contre la France. La plupart sont arrivés en avion, mais certains par la route. Un voyage de 6 000 km. José Alvarado dit "Pepin" a fait encore plus fort. Il est venu en limousine de New-York... Plus de 15 000 km à travers une douzaine de pays ! Le tout en un peu plus de deux mois...
© Nicolas Ransom
© Nicolas Ransom

Une limousine baroque

Sur l'Avenida Atlantica de Copacabana, la limousine de Pepin ne passe pas inaperçue. Car en plus de faire huit mètres de long, elle a un style très... Baroque ! "Sur le toit, j'ai peint le Christ rédempteur, le symbole du Brésil. Sur la lunette arrière, j'ai mis les photos des meilleurs joueurs équatoriens. Et sur la portière conducteur, une photo de ma mère. Elle est morte il y a longtemps, mais sans elle, je n'aurais jamais vécu cette aventure incroyable!"
© Nicolas Ransom
© Nicolas Ransom


Un drôle de bonhomme !

Pepin Alvarado est vraiment un drôle de bonhomme. Chapeau de cow-boy sur la tête et carte de presse autour du cou. "Je suis vendeur de voitures dans le Connecticut, mais aussi correspondant pour un journal équatorien dans tout le nord-est des États-Unis."

Il y a deux ans, Pepin a eu une idée. "Avec six amis, on a fait un pari : aller voir la Coupe du monde en limousine. Finalement, ils se sont dégonflés. Ils ont eu peur de l'insécurité au Mexique et au Venezuela. Alors je me suis retrouvé tout seul. Mais j'ai pas lâché mon rêve."
© Nicolas Ransom
© Nicolas Ransom


Un sacré budget essence !

Un rêve qui a un prix : "Avec une voiture qui consomme plus de 25 litres/100km, il faut prévoir un sacré budget essence ! La limousine m'a coûté 30 000 $ et le voyage environ 20 000 $... Sans compter la décoration qui a demandé un an de travail." Pour partager les frais, Pepin a réussi à enrôler Hector et Segundo, deux compatriotes qu'il a croisés par hasard à Curitiba, lors du deuxième match de l'Equateur. 

Hector, pharmacien installé à Salinas, à l'Ouest de l'Equateur, a tout de suite sauté sur l'occasion : "J'avais prévu de suivre notre équipe nationale en bus ou en avion, mais là, en limousine, c'est une aventure incroyable, fantastique !"
© Nicolas Ransom
© Nicolas Ransom


Trois nouvelles amies ...

Il faut dire qu'une limousine, ça favorise les rencontres... Parfois surprenantes. À l'image de ces trois prostituées venues poser devant la voiture ! "Que ce soit au Guatemala, au Nicaragua ou au Brésil... Partout, c'est pareil. La plupart des gens n'ont jamais vu une limousine donc ils veulent l'approcher, la toucher... ", explique Pépin.
© Nicolas Ransom
© Nicolas Ransom


...Et aussi un supporter tricolore !

Dominique n'a pas dérogé à la règle. Ce supporter français venu des Deux-Sèvres a sorti son appareil, comme les autres. Il a même eu droit à une photo à l'intérieur du palace roulant. Et Pepin de conclure :"Avant la rencontre, on veut bien faire plaisir aux Français... Mais pendant le match, y aura pas de cadeaux !"
© Nicolas Ransom
© Nicolas Ransom

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play