Annick Girardin réélue députée de Saint-Pierre et Miquelon au premier tour

politique
Annick Girardin
Annick Girardin ©IAN LANGSDON / POOL / AFP
La Secrétaire d'Etat au développement et à la francophonie avait annoncé que si elle n'était pas réélue députée de l'archipel lors de cette législative partielle, elle démissionnerait du gouvernement. Elle a obtenu 59,9% dès le premier tour.
Annick Girardin obtient 59,9% des voix. Son principal rival, François Zimmermann (divers droite), recueille 33,84% des voix. Loin derrière, le candidat du "rassemblement Bleu Marine", Roger Rode, totalise 3,88% des voix, et le candidat du Parti Pirate, Pierre Magnin, 2,37%.

Avec cette élection, Annick Girardin jouait son siège de député et son fauteuil de secrétaire d'Etat : elle avait annoncé sa démission du gouvernement si elle n'était pas réélue.

Cette législative partielle avait été provoquée suite à sa nomination au gouvernement en avril. Sa suppléante à l'Assemblée nationale avait en effet dû renoncer à la remplacer en raison de problèmes de santé. Annick Girardin s'est donc présentée à la législative partielle avec un nouveau suppléant, Stéphane Claireaux. A partir de la fin juillet, il remplacera donc Annick Girardin à l'Assemblée nationale, tant qu'elle sera au gouvernement.

Annick Girardin est députée de Saint-Pierre-et-Miquelon depuis 2007. Pour son deuxième mandat en 2012, la candidate du PRG (soutenue par le PS) avait été élue également dès le premier tour, avec un meilleur score 65,5%. Le taux de participation de ce dimanche est en net recul par rapport à 2012, moins 6 points, passant de 53,5% à 47,1%.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live