Mise en examen de Nicolas Sarkozy : réactions de Nathalie Fanfant et Samia Badat-Karam

politique
Nicolas Sarkozy
Nicolas Sarkozy, ce mercredi à Paris, après sa mise en examen. ©JACQUES DEMARTHON / AFP
C'est le choc dans la classe politique après la garde à vue et la mise en examen pour "corruption active, trafic d'influence actif et recel de violation du secret professionnel" de Nicolas Sarkozy dans l'affaire des écoutes téléphoniques. A l'UMP, on dénonce un "acharnement judiciaire". 

Nathalie Fanfant : "Je le soutiendrai encore demain"

"Je n'ai pas pour habitude de changer de cheval en milieu de course". Ce sont les premiers mots de Nathalie Fanfant, conseillère UMP de Paris et proche de l'ancien président de la République. Pendant les élections municipales à Paris, elle était assise à sa gauche lors de l'unique meeting auquel Nicolas Sarkozy a assisté. 

Ecoutez Nathalie Fanfant jointe par Célia Cléry, de Radio Outre-mer 1ère

Nathalie Fanfant / soutien Sarkozy

Nicolas Sarkozy et Nathalie Fanfant
Nicolas Sarkozy et Nathalie Fanfant, lundi au meeting de soutien à NKM ©Joel Saget AFP

Samia Badat- Karam : "Un acharnement judiciaire" 

Autre élue parisienne UMP, Samia Badat-Karam apporte elle aussi un soutien total à l'ancien président de la République. "On ne va pas parler de complot, mais il y a une volonté de faire échouer Nicolas Sarkozy et de s'acharner contre un homme".

Ecoutez Samia Badat-Karam interrogée par Hélène Faucher, de Radio Outre-mer 1ère :

Samia Badat / Sarkozy

Samia Badat et Sarko
Samia Badat-Karam à la gauche de Nicolas Sarkozy lors d'une rencontre fin juin entre l'ancien président et des représentants du Crefom ©Fb Samia Karam