outre-mer
territoire

Mayotte : un juge d'instruction en garde à vue après une plainte pour viol

faits divers
La balance de la justice
Le magistrat est en garde à vue au commissariat de Mamoudzou. L'information est confirmée par le procureur de Mayotte. Le juge mis en cause est celui qui instruit depuis 2011 la très sensible affaire Roukia. 
Le magistrat incriminé, Hakim Karki, est actuellement en garde à vue au commissariat de Mamoudzou, après une plainte pour viol.

"L'enquête est suivie par le parquet de Saint-Denis de-La-Réunion", explique le procureur de la République à Mayotte, Joël Garrigue, qui s'est lui même dessaisi du dossier puisque le juge mis en cause est magistrat dans le même tribunal que lui. Sur les détails de cette plainte, rien n'a filtré jusqu'à présent.


Le juge d'instruction de l'affaire Roukia

Le magistrat mis en cause est, depuis maintenant trois ans, en charge d'une instruction très sensible aux rebondissements multiples. Ce dossier, "l'affaire Roukia", porte le nom d'une adolescente décédée à Mayotte des suites d'une overdose.

Cette enquête a mis en lumière l'implication d'agents du Groupement d'Intervention Régional (GIR) de Mayotte, dans un trafic de drogue entre les Comores et l'île française.

Certains agents du GIR sont soupçonnés d'avoir fourni de la drogue à des indics comoriens. Plusieurs tentatives de dessaisissement du juge Hakim Karki n'ont pas abouti. Au regard de ce dossier très sensible, la plainte déposée contre le juge d'instruction doit être prise avec beaucoup de prudence, car comme l'explique Réunion 1ère, certains avocats du dossier Roukia évoquent déjà la possibilité d'une machination. 

Les explications de Mayotte 1ère

Ecoutez les précisions de Zouhouria Hamza, de Mayotte 1ère radio

Zouhouria Hamza

 

Publicité