publicité

Première intervention à l'Assemblée de Maïna Sage, nouvelle députée de Polynésie

C'était une grande première pour la nouvelle députée de Polynésie, élue le 28 juin dernier. Elle a interrogé le gouvernement lors des questions d'actualité, à propos de l'avenir du régime de solidarité de Polynésie.

Maina Sage, député de Polynésie © DR
© DR Maina Sage, député de Polynésie
  • la1ere.fr
  • Publié le , mis à jour le
Elle était sans doute émue de s'exprimer pour la première fois dans l'hémicycle de l'Assemblée nationale, mais Maïna Sage n'en a rien laissé paraître. Lors de la séance des questions d'actualité au gouvernement, mercredi, elle a adressé une question à Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales, à propos du rapport de l'IGAS (Inspection Générale des Affaires Sociales) concernant la participation de l'Etat au financement du Régime de Solidarité de Polynésie Française (RSPF).

Un déficit colossal 

Ce régime de solidarité permet de soutenir financièrement 80 000 Polynésiens, mais depuis 2008, l'Etat ne participe plus à son financement, évalué à 225 millions d'euros par an. Le régime est aujourd'hui en très gros déficit. Le gouvernement polynésien a demandé à Paris de revenir sur la décision de 2008. En décembre dernier, une mission de l'IGAS s'est rendue à Papeete pour établir un rapport afin d'aider le gouvernement à se positionner. "Nous avons besoin de l'Etat", a conclu Maïna Sage.

La réponse de la ministre des Outre-mer

C'est George Pau Langevin qui a répondu à la question, en commençant par féliciter la nouvelle députée pour son élection. Sur le fond, elle n'a pas apporté de précisions. Elle a expliqué que le rapport serait transmis "dans les prochains jours" et a proposé la création "d'un groupe de travail entre les ministères concernés et le gouvernement polynésien".

Regardez la question et la réponse

Maina Sage et George Pau Langevin

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play