outre-mer
territoire

Chikungunya, les derniers chiffres : 117.000 personnes touchées et 39 décès aux Antilles et en Guyane

chikungunya
Illustration chikungunya
Le chikungunya provoque des fièvres et des douleurs articulaires contre lesquelles aucun traitement spécifique n'existe, si ce n'est le paracétamol. La prévention est donc indispensable. ©Nicolas Derne / AFP
Selon le point épidémiologique de l'Institut de veille sanitaire (InVS) datant du 17 juillet, 117.211 cas de chikungunya ont été recensés aux Antilles et en Guyane depuis décembre 2013 et 39 décès ont été comptabilisés, illustration d'une épidémie toujours en progression.
Exactement 117.211 personnes touchées : cela représente près de 17.000 cas supplémentaires depuis le dernier décompte, qui date du 29 juin. Ces chiffres ont été présentés le 17 juillet par l'Agence régionale de santé de la Guadeloupe à la ministre de la Santé, Marisol Touraine, en déplacement sur le front de l'épidémie.
Devant la presse, la ministre de la Santé a récusé que le chikungunya serait une "maladie du pauvre" et que le gouvernement ne se mobiliserait qu'en raison du risque d'importation du virus en métropole. Marisol Touraine a assuré s'être "mobilisée dès le début de l'épidémie" avec notamment l'envoi du directeur général de la santé en début d'année et des envois de renforts de personnels médicaux.
Publicité