Manuel Valls qualifie de "priorité" l'avenir politique de la Nouvelle-Calédonie

accord de nouméa
Manuel Valls photo 10 juillet
Le Premier ministre Manuel Valls ©Kenzo Tribouillard / AFP
Dans un entretien publié le 17 juillet dans les Nouvelles-Calédoniennes, le Premier ministre Manuel Valls a qualifié de "priorité" l'avenir politique de la Nouvelle-Calédonie, prônant "respect et dialogue" alors que se profile la fin du processus de décolonisation de l'accord de Nouméa.
"Rien n'est possible sans le respect mutuel, le dialogue et la volonté d'avancer ensemble" a déclaré Manuel Valls dans un long entretien accordé aux Nouvelles-Calédoniennes le 17 juillet, précisant que "sous l'autorité du Président de la République", il faisait "de la Nouvelle-Calédonie une priorité"

"Je suis attaché à ce que le dialogue entre les trois partenaires de l'accord de Nouméa (Etat, non-indépendantistes et indépendantistes, ndlr) reste apaisé et se fasse dans la transparence et la confiance", a ajouté le Premier ministre.
 

Un comité des signataires de l'accord de Nouméa à l'automne​

Ses déclarations interviennent alors qu'en mai des élections ont renouvelé les élus des assemblées calédoniennes, ouvrant le dernier mandat de l'accord de Nouméa au cours duquel d'ici 2018, un référendum d'autodétermination doit être organisé. Ce scrutin marquera le terme de l'accord de Nouméa conclu en 1998, qui a instauré une décolonisation par étapes de l'archipel.
 
Avec la "volonté de rassurer les Calédoniens", Manuels Valls a indiqué que "quels que soient les chemins institutionnels qui seront pris, l'avenir de la Nouvelle-Calédonie se fera dans le cadre incontournable d'un avenir commun et partagé entre toutes les communautés".
 
Le Premier ministre a aussi annoncé la tenue, sous sa présidence, d'un comité des signataires de l'accord de Nouméa "fin septembre ou début octobre" à Paris. Il a demandé à George Pau-Langevin, ministre des Outre-mer, de "préparer cette étape importante", à l'occasion de la visite qu'elle entame vendredi matin sur le Caillou.