La Snyl, leader des produits laitiers aux Antilles, condamnée à 1,67 million d'euros d'amende

justice
yaourts snyl
La SNYL, productrice de yaourts, desserts lactés et crème fraiche, détient 65% des parts de marché aux Antilles. ©CATHERINE FRUHINSHOLZ / BIOSPHOTO
La Société nouvelle des yaourts de Littée (SNYL), leader des produits laitiers aux Antilles, vient d'être condamnée par l'Autorité de la concurrence à 1,67 million d'euros d'amende pour abus de position dominante, après avoir dénigré l'un de ses concurrents.
La SNYL, société martiniquaise qui fabrique des produits laitiers commercialisés aux Antilles sous la marque Caresse antillaise ou Yoplait, vient d'être condamnée à 1,67 million d'euros d'amende par l'Autorité de la concurrence. 

"Entre décembre 2007 et décembre 2009, la Snyl a diffusé un discours jetant le discrédit sur la qualité sanitaire" des produits d'un de ses concurrents, la Laiterie de Saint-Malo, "utilisant notamment des résultats contestables d'analyses bactériologiques et arguant de l'irrégularité des dates limites de  consommation apposées sur les produits", explique l'Autorité dans un communiqué.
 

Des critères faussés

Ces études ont en fait appliqué aux fromages blancs les critères relatifs aux yaourts, alors que les réglementations prévoient des critères d'analyses différents pour chacun d'eux, faussant ainsi les résultats.
 
La Snyl a ensuite diffusé son discours auprès du syndicat professionnel du secteur et directement auprès des distributeurs. La Laiterie de Saint-Malo a été exclue du syndicat, et plusieurs de ses produits n'ont plus été proposés par plusieurs enseignes. Les ventes de la Laiterie de Saint-Malo "ont ainsi été limitées" pendant la période et "les clients de ces enseignes privés d'un choix plus large", a explique l'Autorité.