Nouvelle-Calédonie : la Commission des lois du Sénat se félicite du "chemin parcouru"

accord de nouméa
Montage Tasca Sueur Joissains
Jean-Pierre Sueur, président de la Commission des lois du Sénat (au centre), a effectué une visite d'une semaine en Nouvelle-Calédonie, en compagnie des sénatrices Catherine Tasca (à gauche) et Sophie Joissains (à droite). ©Leguerre, Medina, Saget / AFP
Après une semaine de mission dans l'archipel, la Commission des lois du Sénat s'est félicitée lundi du "chemin parcouru" en Nouvelle-Calédonie, soulignant les "aspects positifs" du processus de décolonisation en cours.
Le président de la Commission des lois du Sénat Jean-Pierre Sueur vient de passer une semaine en Nouvelle-Calédonie, en compagnie des sénatrices Catherine Tasca (PS) et Sophie Joissains (UMP). Leur programme a été marqué par des rencontres avec les autorités politiques, syndicales, coutumières et patronales dans les trois provinces de la Nouvelle-Calédonie.

Un référendum d'ici 2018

"Il y a un processus en cours qui a beaucoup d'aspects positifs (..) et qui se déroule avec l'implication forte de l'Etat", a déclaré à la presse Jean-Pierre Sueur. Cette visite intervient alors que s'est ouvert en mai le dernier mandat de l'accord de Nouméa (1998), qui a mis sur les rails un processus de décolonisation par étapes. D'ici 2018, un référendum d'autodétermination sera organisé.
 
"Il faut que ce vote ait lieu, la République a pris des engagements forts et doit les respecter. Personne ne comprendrait que les Calédoniens ne soient pas consultés", a déclaré Jean-Pierre Sueur, tout en prônant le dialogue entre les partenaires de l'accord de Nouméa (Etat, non-indépendantistes et indépendantistes).
 

La vie chère, le chômage et le manque de logements sociaux au coeur des discussions​

Catherine Tasca s'est de son côté réjouie "du chemin parcouru" par l'archipel, en termes de formation, de développement industriel ou d'urbanisation. La délégation a cependant souligné que "la vie chère, le chômage et le manque de logements sociaux", avaient été au coeur de leurs entretiens avec les syndicats.
 
Enfin, les membres de la Commission des Lois se sont félicités des travaux de rénovation engagés à la prison du Camp-Est à Nouméa, qui figurait il y a quelques années au rang des pires établissements pénitentiaires de la République. Jean-Pierre Sueur, Catherine Tasca et Sophie Joissains présenteront les résultats de leurs visite au mois d'octobre. 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live