outre-mer
territoire

Des scientifiques argentins découvrent un champignon anti-chikungunya

chikungunya
illustration chikungunya
©CDC-GATHANY / PHANIE
Des scientifiques argentins ont découvert un champignon capable de détruire les larves de moustiques vecteurs de la dengue et du chikungunya, deux maladies contre lesquelles il n'existe pas de vaccin homologué.
"Leptolegnia chapmanii" : voilà le nom du champignon découvert par des scientifiques argentins capable d'éradiquer les larves de 15 variétés de moustiques, dont ceux qui propagent le virus du chikungunya et de la dengue.

Les travaux de 10 chercheurs de l'Université nationale de La Plata (près de Buenos Aires), révèlent que le champignon peut se développer dans différents milieux, dans des eaux pures ou souillées, quelle que soit la température, pour un coût modique.
 
L'objectif des scientifiques est désormais d'élaborer un liquide ou une pastille qui "pourrait être introduit dans l'eau pour que le champignon s'y développe et élimine les larves" et convertir le champignon "en insecticide biologique à grande échelle" pour contrôler la propagation des virus, d'après Juan Garcia, qui dirige les recherches.
Publicité