outre-mer
territoire

Jean-Christophe Cambadélis : "Le PS a oublié les Outre-mer"

politique
Parti socialiste à La Rochelle
©JEAN-PIERRE MULLER / AFP
Durant tout le week-end, à La Rochelle, les socialistes participent à leur université d’été. De nombreux ultramarins sont présents. S’ils soutiennent les choix gouvernementaux de François Hollande, ils se disent parfois oubliés par le PS.
A l’Université d’été du Parti Socialiste, le tutoiement est de rigueur. Tout comme le jambon beurre, le soleil et la chemise sans cravate, dernier bouton non attaché. Tout cela est bien rôdé, habituel, dans une bonne humeur générale. "Ici, c’est un vrai moment de fraternité, confie le député guyanais Gabriel Serville, non membre du PS national mais invité pour l’occasion. L’ambiance est moins dure qu’à l’Assemblée nationale." 

Et pourtant, cette année, on voit bien qu’il y a quelque chose de différent, les ombres d’Arnaud Montebourg et de Benoît Hamon planent au-dessus de La Rochelle. "Le climat est forcément pesant", ajoute Gabriel Serville. "Les élections passées ont traumatisé tout le monde, sans parler des tensions actuelles au sein du gouvernement", renchérit le député Mahorais Ibrahim Aboubacar.
 

Les DOM avec Hollande

 
Cette fois encore, les élus des départements d’Outre-mer sont nombreux à avoir fait le déplacement à l’université d’été. Et globalement, tous s’accordent sur le bien-fondé des choix récents de François Hollande. "Tous les débats peuvent avoir lieu, assure le député Serville. Mais il y a des cadres pour ça." 

Le premier secrétaire fédéral du PS martiniquais, Frédérick Béret, va dans le même sens : "François Hollande et Manuel Valls ont tranché comme il fallait trancher. Il y avait de l’ordre à mettre. Ça a été fait. Quand vous êtes au gouvernement, vous avez une obligation : suivre une feuille de route, acceptée de tous. Il faut rester dans une discipline républicaine. Mais maintenant, le débat est clos !"
 

Les Outre-mer reçus par Cambadélis

 
Ce samedi, les premiers secrétaires fédéraux des Outre-mer seront reçus par leur "patron", Jean-Christophe Cambadélis. Ce rendez-vous, ils l’ont sollicité il y a quelque temps déjà. "J’ai eu l’impression que les Outre-mer étaient oubliés au PS", confiait Gabriel Serville. "Ils ont raison", a répondu le Premier secrétaire du parti. Depuis que le Réunionnais David Lebon a rejoint le cabinet d’Arnaud Montebourg (ex-cabinet désormais), le poste de secrétaire national aux Outre-mer est resté vacant.

"Le PS doit rapidement rattraper son retard sur le sujet,  a assuré nous Jean-Christophe Cambadélis. Je les ai déjà vus une fois. On cherche ensemble une personnalité pour s’occuper du secrétariat aux Outre-mer". Car les élus ultramarins disent regorger d’idées. La députée réunionnaise Ericka Bareigts a notamment présenté ce vendredi aux jeunes socialistes son rapport à venir sur la transition énergétique. "Nous devons mettre au clair nos idées par rapport aux enjeux d’aujourd’hui, conclut le député de Mayotte, Ibrahim Aboubacar. Et il faut se ressouder pour pouvoir mettre en œuvre ces idées".
Ericka Bareigts
©Martin Baumer

 


Ericka Bareigts pochaine Secrétaire nationale aux Outre-mer ?
Au Parti Socialiste, des proches du premier secrétaire laissent entendre que la prochaine secrétaire nationale aux Outre-mer se nommerait Ericka Bareigts. La députée réunionnaise serait la personnalité recherchée par Jean-Christophe Cambadélis. Même si rien n’est pour l’instant officiel, son nom pourrait être dévoilé dans les jours qui viennent. Elle succèderait donc à ce poste à un autre Réunionnais, David Lebon, et à un Guadeloupéen, Axel Urgin.
Publicité