outre-mer
territoire

Le personnel navigant des compagnies aériennes très exposé aux rayons ionisants

santé
Les avions pourraient être de nouveau visés par des attentats
©Francetvinfo / (YUJI KOTANI / GETTY IMAGES)
Les pilotes, les hôtesses et stewards des compagnies aériennes reçoivent d'importantes doses de rayons ionisants, plus encore que les travailleurs du secteur nucléaire. C'est ce que confirme un rapport de l'Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire.  
Ce n'est pas une légende : le personnel navigant des compagnies aériennes est exposé à des doses élevées de rayons ionisants. L'information émane du  rapport 2013 de l'IRSN, l'Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire (à lire en intégralité à la fin de cet article).

Selon ce rapport la dose moyenne annuelle de rayons ionisants admise pour la population générale est de 1 millisievert par an. Or selon des résultats fournis par Air France et Air Calédonie International, la dose moyenne de rayons effectivement constatée sur le personnel navigant commercial des deux compagnies est de 1,9 millisievert, soit près du double de la dose admise. 

Au total, 16 compagnies aériennes ont effectué des mesures de ce type sur leur personnel navigant, mais seuls Air France et Air Calédonie ont communiqué les résultats à l'IRSN. 

Ecoutez les explications de Tessa Grauman, de Radio Outre-mer 1ère :

Tessa Grauman / radioactivité compagnies aériennes



Le rapport 2013 de l'IRSN sur "la radioprotection des travailleurs"