publicité

Guadeloupe : "Les Atlantiques amers" de Gerty Dambury

La dramaturge et romancière guadeloupéenne Gerty Dambury vient de jouer et de publier sa nouvelle pièce de théâtre "Des doutes et des errances", suivi de "Les Atlantiques amers". Elle en parle, et de bien d’autres choses encore, dans une interview vidéo pour La1ere.fr. 

La dramaturge et romancière guadeloupéenne Gerty Dambury dans les studios d'Outre-mer 1ere, le 31 octobre 2014. © La1ere.fr
© La1ere.fr La dramaturge et romancière guadeloupéenne Gerty Dambury dans les studios d'Outre-mer 1ere, le 31 octobre 2014.
  • Par Philippe Triay
  • Publié le , mis à jour le
Hyperactive, Gerty Dambury ? Ce qui est sûr, c’est que l’écrivaine guadeloupéenne est sur tous les fronts de la création. En octobre, elle était en Guadeloupe pour présenter et jouer (elle est aussi comédienne) sa nouvelle pièce de théâtre « Des doutes et des errances », suivi de « Les Atlantiques amers » (publiée aux Editions du Manguier). Diptyque qui sera interprété les 30 et 31 janvier 2015 au Musée Dapper à Paris. 
 
En ce début novembre, Gerty Dambury s’occupe de régler les derniers détails de la publication d’un essai qu’elle vient d’achever, « Le Rêve de William Alexander Brown » (suivi d’une traduction de « La Compagnie africaine présente Richard III » de Carlyle Brown), sur le fondateur du premier théâtre afro-américain aux Etats-Unis. Et le samedi 13 décembre, de 15h à 18h, elle animera la dernière édition du « Séna » de l'année 2014, son rendez-vous culturel périodique (voir l’entretien ci-dessous) au café du Musée Dapper.
 
Par ailleurs, cette Montreuilloise (Seine-Saint-Denis) d’adoption poursuit son travail d’accompagnement de jeunes créateurs caribéens avec son association La Fabrique insomniaque. Et participe également aux réunions et aux actions du Collectif  R=Respect, qu’elle a cofondé, un collectif de femmes noires contre le racisme, le sexisme et les discriminations. Vous avez dit hyperactive ?
 

REGARDEZ : l’interview de Gerty Dambury

Extrait : « En Guadeloupe, le mouvement de 2009 a été cathartique mais il a été étouffé sous toutes sortes de tentatives, y compris les états généraux de l’Outre-mer, l’année de l’Outre-mer, et ce que je considère être une propagande. Effectivement il y a eu des fermetures d’entreprises mais la société était déjà dans un tel état en 2009 ! La grande crise mondiale a commencé en 2008. Je trouve qu’il est un peu injuste de faire porter à ce mouvement toutes les tares qui sont liées aussi directement à une récession très forte. »
 
gerty dambury

 

LIRE : Gerty Dambury, « Des doutes et des errances », suivi de « Les Atlantiques amers » - Les Editions du Manguier, septembre 2014, 164 pages, 12 euros.
 
DECOUVRIR : Le site internet de La Fabrique insomniaque
VOIR : Le clip "3 minutes d'anti-racisme" du Collectif R=Respect

A PARAITRE : Gerty Dambury, « Le Rêve de William Alexander Brown » (suivi d’une traduction de « Richard III » de Carlyle Brown) - Les Editions du Manguier.
 
 
1 415 005 675

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play