Le plaidoyer de Corinne Narassiguin en faveur du multiculturalisme

politique
Corinne Narassiguin à  l'Assemblée
Corinne Narassiguin à l'Assemblée ©JACQUES DEMARTHON / AFP
La porte-parole du parti socialiste a défendu le multiculturalisme dans une tribune accordée au Figaro, dans laquelle elle dénonce le repli communautariste de la France et rappelle ses origines réunionnaises.
Dans sa tribune, Corinne Narassiguin n'est pas tendre avec le système français, ni même avec sa formation politique. " La France s'est longtemps enorgueillie de sa politique d'intégration. Force est de constater qu'après 30 ans, elle a abouti à ce qu'elle était sensée combattre: le repli communautariste", écrit-elle.
 

Le modèle américain

Un temps députée des français d'Amérique du Nord avant de voir ses comptes de campagne rejetés et son élection annulée, la Réunionnaise a longtemps vécu et travaillé aux Etats-Unis. Une expérience outre Atlantique qui l'a marquée et qu'elle rappelle dans les colonnes du Figaro : "aux Etats-Unis, la politique de visas est claire, et est conçue pour mener à la citoyenneté. C'est un droit, pas un trophée. En France à l'inverse, le système semble être conçu pour décourager ceux qui veulent devenir français".
 

Ne pas stigmatiser les communautés

La socialiste dénonce également le paradoxe du  communautarisme, à la fois encensé et montré du doigt. " La France encourage et facilite l'organisation des communautés de Français à l'étranger, pourquoi alors avons-nous peur de l'organisation de communautés d'étrangers en France? ", s'interroge-t-elle, appelant à des ses vœux "des politiques éducatives, culturelles, sociales et économiques qui s'appuient sur ces communautés au lieu de les stigmatiser".
 
 

Célébrer l'ouverture sur le monde

"Ayant grandit dans le métissage réunionnais, je sais aussi qu'il n'y a aucune contradiction entre le multiculturalisme et citoyenneté française", ajoute-t-elle, dénonçant l'utilisation de statistiques par le droite et l'extrême-droite pour "faire peur".
 
Corinne Narassiguin conclut en demandant à son parti "d'assumer [ses] valeurs internationalistes pour célébrer sans retenue la diversité; l'ouverture sur le monde, et l'enrichissement culturel qui en découle".
 
Lire l'intégralité de la tribune de Corinne Narassiguin sur le Figaro