outre-mer
territoire

Le gouvernement veut rassurer sur la défiscalisation outre-mer au-delà de 2017

économie
Christian Eckert
©Capture d'écran
Christian Eckert, secrétaire d'Etat au Budget, a tenté de rassurer mercredi les Outre-mer sur le devenir de la défiscalisation après 2017, date qui "ne signifie
en rien la fin des dispositifs" dont une évaluation est en cours.
Christian Eckert était interrogé mercredi à l'Assemblée nationale par le député UDI de Nouvelle-Calédonie, Philippe Gomes, qui exposait le ralentissement déjà observé des investissements des entreprises pour des projets devant dépasser cette date butoir. Le Secrétaire d'Etat au budget a expliqué : "Oui, ces dépenses fiscales sont bornées dans le temps, cette échéance est fixée par la Lodeom (loi sur le développement des outre-mer, ndlr) à 2017. Elle ne signifie en rien la fin des dispositifs mais implique en revanche une évaluation préalable. Cette réflexion est engagée depuis 2013. Poursuivons-la et je souhaite qu'elle aboutisse en 2015 à des propositions concrètes pour la partager avec la représentation nationale".

Le secrétaire d'Etat a également confirmé une annonce faite par la ministre des Outre-mer George Pau-Langevin lors du débat mardi soir sur les crédits de sa mission concernant le relèvement de 10.000 à 18.000 euros le plafond de réduction d'impôt pour l'investissement dans du logement locatif intermédiaire.

Regardez la question de Philippe Gomès et la réponse de Christian Eckert :

 


Publicité