outre-mer
territoire

Un succès pour la première journée du Salon de la Gastronomie Outre-mer

cuisine et gastronomie
salon de la gastronomie
La première édition du Salon de la Gastronomie Outre-mer a attiré de nombreux visiteurs, ce samedi. ©Laura Philippon
Le rendez-vous est pris pour l'année prochaine. La première édition du Salon de la Gastronomie Outre-mer a attiré des centaines de personnes, ce samedi, porte de la Villette, à Paris. Elle a été inaugurée par le ministre de l'Agriculture et la maire de Paris, accompagnés par Babette de Rozières.
Des odeurs d’épices, de poulet et de coco se font sentir dans les allées du Salon de la Gastronomie des Outre-mer. Autant de saveurs émoustillent les papilles des visiteurs qui découvrent ici un véritable rayon de soleil dans le froid de l’hiver parisien.
Une cuillère d’achards de Ti Jacques à la main, Bouchra s’apprête à goûter une spécialité réunionnaise. "Faites attention, c’est un peu pimenté". La jeune femme est prévenue. Quelques secondes plus tard, elle écarquille les yeux. "C'est fort, mais délicieux !", s'exclame Bouchra qui est venue avec une amie pour goûter et découvrir les saveurs des produits d’Outre-mer. 

Des produits péi

Juste à côté, un stand expose les fruits de La Réunion : mangue, passion, ananas... et puis il y en a un qui intrigue. "Qu’est ce que c’est ? Comment s’appelle ce fruit ? Comment se mange-t-il ?" "C’est le longani, Madame, un cousin du letchi !"

salon de la gastronomie
Le longani intrigue sur le stand des fruits de la Réunion ©Laura Philippon

Au stand des épices, ça se bouscule. Les couleurs et les odeurs attirent les regards... et les estomacs. Curry, colombo, curcuma, massalé, poivre… Il y en a pour tous les assaisonnements. "Je me sens comme à la maison : sur un marché, chez moi en Martinique ! Ça fait du bien", lance Marie-Line en achetant du sel de Guadeloupe.

salon de la gastronomie
Curry, curcuma, gingembre... Les épices des Antilles attirent les visiteurs par leurs couleurs et leurs odeurs. ©Laura Philippon

Un morceau de melon de Guadeloupe à goûter par ici, un petit planteur par là, les visiteurs, venus très nombreux, en profitent et déambulent en grignotant dans les allées. Pâtés créoles, samoussas et bonbons piments se vendent comme des petits pains. Devant les rhums de La Réunion, on entend même kozé créole. Pas de doute, La Réunion lé la !

salon de la gastronomie
Le rhum des Antilles, à consommer avec modération. ©Laura Philippon

Sur le stand de Nicaise, les saveurs d’antan sont à l'honneur avec des confiseries telles que les prunes de cythère, la tablette coco, les lotchios, la doucelette, le coco caramélisé, ou encore la confiture de surette. "En attendant le prochain voyage en Martinique, on prend ce qu’il faut ici," s'enthousiasment Marie-Line et Josiane en faisant leurs provisions. Les prunes de cythère sont difficiles à trouver en métropole, pourtant c’est délicieux avec le rhum !"

Le sourire des clients

Nicaise se réjouit du sourire de ses clientes. "Depuis ce matin, les gens sont agréables, heureux d’être là, émerveillés même. C’est un plaisir. Il y a les Antilles, le soleil, il ne manque que la mer", s’amuse la commerçante de "Doux Caprices" venue spécialement de Martinique pour présenter ses produits au Salon.

salon de la gastronomie
Les prunes de cythères, sont le produit vedette du stand de confiserie de Nicaise. ©Laura Philippon

A l’heure du déjeuner, les restaurants sont pris d’assaut. Marilou est aux fourneaux. Au menu : accras, cabri massalé, riz créole et ti punch.
A table, Hélène, Jeanne et Marcelle sont venues entre amies apprécier les spécialités antillaises : gambas sauce vanille, civet de poulpe et poulet sauce colombo sont dans les assiettes. 

Le réveil de la mémoire gustative

Pour Patricia et Christelle, originaires de Guadeloupe, ce salon réveille même une mémoire gustative. "En vivant à Paris depuis longtemps, notre cuisine se "métropolise", nous perdons les saveurs, remarque Patricia en dégustant un velouté de patates douces à la morue. Imaginez ! Quand je rentre en Guadeloupe, je m’extasie sur le goût d'une banane !"

salon de la gastronomie
Patricia et Christelle savourent un velouté de patates douces à la morue. ©Laura Philippon


Un ministre aux fourneaux !

En fin d’après-midi, le ministre de l’Agriculture a inauguré ce premier Salon de la Gastronomie des Outre-mer en compagnie de Babette de Rozières. "Ce salon doit être une vitrine pour l’agriculture et la gastronomie des Outre-mer, a déclaré Stéphane Le Foll. Nous devons valoriser ces territoires." 

salon de la gastronomie
Le ministre de l'agriculture, Stéphane Le Foll, inaugure le Salon et même les cuisines ! ©Laura Philippon


"Longue vie au Salon"

Un peu plus tôt, le salon avait été inauguré par la maire de Paris, Anne Hidalgo, amie de Babette de Rozières. "Il y a, à Paris et notamment dans ce XIXe arrondissement, une belle communauté ultramarine. Alors quand Babette m’a fait part de ce projet de Salon, je lui ai dit de foncer. C’est un premier rendez-vous et il y en aura beaucoup d’autres. Longue vie au Salon de la Gastronomie des Outre-mer", a conclu Anne Hidalgo.

salon de la gastronomie
Babette de Rozières en compagnie de Joël Robuchon, président d'honneur du Salon et Anne Hidalgo, Maire de Paris ©Laura Philippon


Les larmes de Babette

Malgré la venue d'élus et de personnalités, la star du Salon reste sa créatrice : Babette de Rozières, restauratrice et ambassadrice de la cuisine antillaise. A son passage dans les allées du salon, Babette est applaudie, embrassée, saluée. "Merci Babette, merci d’être cette "Fanm doubout ", ce modèle pour les femmes et pour les Antilles", lui lance une jeune femme. Babette va vers elle pour l’embrasser, et fond en larmes.

salon de la gastronomie
Babette, émue aux larmes, est embrassée par une fan qui la remercie pour ce Salon de la Gastronomie des Outre-mer. ©Laura Philippon

Pari réussi. A l’heure du bilan, Babette de Rozières est ravie. "Je savais qu’il y avait des attentes mais je ne m’attendais pas à ça. Ce n’est pas un plébiscite mais un raz-de-marée. Rendez-vous même heure, même endroit l'année prochaine !"

salon de la gastronomie
14
Un salon épicé ! ©LP
salon de la gastronomie
Colombo, Curry, curcuma, massalé, sel de Guadeloupe... ©LP
salon de la gastronomie
Encore une minute pour les accras ! ©LP
salon de la gastronomie
"Attention, ça pique" prévient la jeune réunionnaise avant la dégustation d'achards ! ©LP
salon de la gastronomie
Marie-Line et Josiane ont trouvé des prunes de cythères ! ©LP
salon de la gastronomie
La canelle en morceaux ou en poudre, c'est au choix : ©LP
salon de la gastronomie
A table ! ©LP
salon de la gastronomie
Accueil en musique à l'entrée du Salon ©LP
salon de la gastronomie
Interpellée par une fan qui la remercie de promouvoir la cuisine des Antilles, Babette est émue aux larmes ©LP
salon de la gastronomie
Bouchra et son amie ne sont pas prêtes d'oublier les achards Ti Jacques de La Réunion ©LP
salon de la gastronomie
Samoussas poulet, fromage, poisson... à grignoter (sans modération) dans les allées du Salon ! ©LP
salon de la gastronomie
"Bravo!" Babette de Rozières, applaudie par ses fans, à son passage dans les allées du Salon. ©LP
salon de la gastronomie
Marilou est en cuisine pour préparer son cabri massalé ©LP
salon de la gastronomie
La Maire de Paris, Anne Hidalgo, prend Babette de Rozières dans ses bras à son arrivée et la félicite d'avoir mené à bien ce projet de Salon de la Gastronomie des Outre-mer. ©LP


Infos pratiques
Le Salon de la Gastronomie des Outre-mer se tient encore dimanche et lundi, de 10h à 19h, au "Paris Event Center", situé au 20, avenue de la Porte-de-la-Villette, à Paris. Entrée : 10 €. Gratuit pour les moins de 12 ans. Plus de renseignements sur le site www.sagasdom.com.
Publicité