outre-mer
territoire

MH370 : première journée d’expertise du débris d’avion découvert à La Réunion

catastrophes aériennes
Débris d'avion retrouvé à la Réunion : un reste du vol MH370 ?
Ce débris d'avion a été retrouvé mercredi dernier sur le littoral de Saint-André, à La Réunion. ©Jean-Régis Ramsamy (Réunion 1ère)
Experts et enquêteurs ont débuté ce mercredi, près de Toulouse, l’analyse du fragment d'aile d'avion retrouvé à La Réunion. Elle devrait se dérouler en trois temps. En attendant, une conférence de presse va se tenir à 20 heures (heure de Paris) au palais de justice de Paris.
L'expertise du morceau d’aile retrouvé à La Réunion, a débuté à 15 heures (heure de Paris), ce mercredi 5 août, selon une source judiciaire. Peu auparavant, une vingtaine de personnes dont des experts français du Bureau d'enquêtes et d'analyses (BEA) et plusieurs de leurs homologues malaisiens, portant des gilets vert fluo, étaient arrivées sur le site du laboratoire militaire de Balma, près de Toulouse, où se déroulent les analyses.
 

Une conférence de presse à 20h

 Le parquet de Paris a annoncé qu'il tiendrait une conférence de presse à 20 heures (heure de Paris) à l'issue de cette première journée d'expertise. L'analyse complète de la pièce découverte sur une plage de La Réunion, dans l'océan Indien, mercredi dernier, devrait toutefois "prendre au moins plusieurs jours", selon une source proche du dossier.
 

Une analyse en trois temps

Elle va se dérouler en trois temps. D'abord confirmer que le flaperon (volet d'aile d'avion) provient bien d'un Boeing 777, le type d'appareil de la Malaysia Airlines qui reliait Kuala Lumpur à Pékin le 8 mars 2014 avec 239 personnes à bord, comme l'assurent les autorités malaisiennes depuis plusieurs jours. Pour cela, les enquêteurs vont recouper leurs observations avec le numéro de série, les plans demandés au constructeur, les matériaux utilisés, les procédés de fabrication...
 
Puis, il s'agira de savoir si la pièce provient bien du vol MH370. L'analyse notamment de traces de peinture et d'éventuelles inscriptions devrait éclairer les experts sur ce point. "On a la quasi-certitude qu'il s'agit du vol MH370 mais on recherche des preuves juridiques", souligne le spécialiste de la sécurité aérienne, Xavier Tytelman.
 
Enfin, dans un troisième temps, les experts chercheront des indices sur l'origine de l'accident. L'avion a-t-il été détruit en vol ou s'est-il désintégré en percutant la surface de l'océan ?
 

L’expertise de la valise

Parallèlement, l'expertise de restes d'une valise retrouvée sur la même plage de la Réunion a également débuté mercredi dans un laboratoire de la gendarmerie en région parisienne.
Publicité