Oté "Sages comme des sauvages" kose kreol

musique
groupe Réunion
©DR
Le duo "Sages comme des sauvages"  se produit à Paris au Studio de l’ermitage, le 3 novembre. L’occasion de découvrir leur premier album intitulé "Largue la peau" qui s’inspire des sonorités réunionnaises.
IIls sont deux. Ava Carrère, franco-américaine, issue de la scène alternative berlinoise. Elle a grandi entre la France et la Grèce. Ismaël Colombani, lui, est corso-bruxellois. Il a débuté par un apprentissage classique du violon avant d’opter pour des sons plus expérimentaux.
Regardez le clip de "Sages comme des sauvages" :


Un "grouple"

Ce « grouple » comme ils aiment le dire (groupe et couple), nous emmène en voyage sur des chemins de traverse aux paysages inattendus. Des sonorités folks grâce au jeu de cordes d’Ismaël savamment parsemées des percussions du DEFI grec d’Ava. 

Leurs deux voix, aux harmonies complexes, n’en forment qu’une pour conter des textes tantôt en français (une langue qui leur est chère) ou en anglais dû aux origines d’Ava, ou encore en Créole réunionnais.

"Ce qui est génial avec le créole, c’est que tu as beaucoup plus de liberté qu’avec le français académique […]. C’est une langue le créole qui est en perpétuelle reconstruction… "










Largue la peau

Sur leur album "Largue la peau", ils reprennent d’ailleurs des standards du folklore de La Réunion en rendant hommage au mythique « parabolèr » réunionnais Alain Péters en reprenant ses textes. "Nous La Réunion on y va souvent […]. En chantant des chansons de là-bas on se créolise petit à petit…"

Extrait de « Brindille a mon zenfan »: