outre-mer
territoire

Cheveux afro (5/6). Pourquoi le "nappy" n'est pas un phénomène ?

cheveux afro
Cheveux afro (5/6)
Des ateliers capillaires parents/enfants auront lieu à partir du 29 novembre à Paris pour aider les parents à s'occuper des cheveux afro de leurs petits. ©EB
Toute la semaine, La1ère.fr vous propose un dossier sur les cheveux afro. Dans ce cinquième volet, intéressons nous de plus près au "nappy". Phénomène ? Tendance ? Le retour au naturel n'a en réalité rien de nouveau et rien d'éphémère. L'afro se porte, se portait et se portera. Explications.
Toute la semaine La1ère.fr s’intéresse aux cheveux afro. Du retour au naturel, au rôle d’Internet qui devient un salon de coiffure en passant par le portrait d’un coiffeur martiniquais devenu spécialiste de l'afro, La1ère.fr tente d’établir un état des lieux du port des cheveux afro en France. 

Pour ce cinquième volet du dossier, La1ère.fr a assisté à des ateliers capillaires parents-enfants. L'objectif : expliquer aux mamans comment démêler et coiffer sans douleurs leurs petites têtes crépues, frisés, bouclés ou ondulés. Organisés par la Guadeloupéenne Aline Tacite, fondatrice de l'événement "Boucle d'Ebène", le succès de ces ateliers est bien le signe d'un naturel qui n'a jamais cessé d'exister et qui est surtout parti pour durer. 

Cliquez sur l'icône "VIEW STORY" ci-dessous pour découvrir le reportage : 




Publicité