Dans les hôpitaux, le personnel "au plus près des victimes"

attentats
Rose May Rousseau
©France Ô
Cent vingt-huit morts et près de 300 blessés. Le bilan des attentats à Paris est terrible et pourrait encore s'alourdir. Dans les hôpitaux d'Ile-de-France, l'ensemble du personnel est extrêmement mobilisé.
Depuis hier soir, tous les hôpitaux de Paris et d'Ile-de-France ont déclenché le plan d'urgence. Le personnel a été réquisitionné et nombreux sont ceux qui ont d'eux même proposé leur aide.
 
Au sein du personnel des hôpitaux, "c'est l'horreur, l'inquiétude et l'angoisse", résume Rose May-Rousseau, secrétaire générale de la CGT auprès de l'Aphp (Assistance publique – hôpitaux de Paris). Très émue, la syndicaliste a tenu à souligner l'implication des soignants auprès des victimes,  "leur préoccupation principale s'est d'être au plus près des victimes et de leur famille", ajoute-t-elle.
 

Ecouter son témoignage face à la caméra de France Ô

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live