outre-mer
territoire

Afrique du Sud: 1 175 rhinocéros braconnés en 2015 pour leurs cornes

animaux
Rhinocéros blanc dans un parc national du Zimbabwé, dont la corne a été enlevée pour dissuader les braconniers de le tuer
Rhinocéros blanc dans un parc national du Zimbabwé, dont la corne a été enlevée pour dissuader les braconniers de le tuer ©Antoine Lorgnier / Biosphoto
Le nombre de rhinocéros tués en Afrique du Sud a légérement baissé pour la première fois en huit ans, avec 1 175 animaux braconnés en 2015, un nombre toujours "inacceptable" pour les ONG au moment où le débat fait rage sur la légalisation de la vente de cornes dans le pays.
L'Afrique du Sud abrite 80% de la population mondiale de rhinocéros, dont la corne, composée principalement de kératine comme les ongles humains, est très prisée des Asiatiques qui lui prêtent des valeurs médicinales non prouvées scientifiquement. Cette forte demande alimente un juteux marché, puisque le kilo de corne de ce mammifère se monnaie au marché noir environ 60.000 dollars, "plus cher que l'or et la cocaïne", selon Pelham Jones, président de l'association sud-africaine des propriétaires privés de rhinocéros (PROA).
 

Explosion de bêtes tuées

Devant cette demande en très forte expansion, l'Afrique du Sud a enregistré depuis une dizaine d'années une explosion du braconnage, passant de 13 bêtes tuées en 2007 à 1.215 en 2014. Mais l'année 2015 a été marquée par une très légère diminution, a annoncé jeudi la ministre de l'Environnement, Edna Molewa: 1.175 spécimens ont été massacrés, principalement dans le parc national Kruger (nord-est), soit une baisse de 3,3% en un an.

Au Kenya, les autorité ont pris les choses en main pour sauver la population de rhinocéros en sciant leurs cornes (reportage ci-dessous).
 

Rhinocéros : opération survie pour sauver l'espèce

Un braconnage qui s'étend           

Pour Tom Milliken, expert chez Traffic, en Afrique du Sud la situation est loin d’être réglée. "L'épicentre du braconnage s'est étendu à la Namibie et au Zimbabwe, et est loin d'être éteint en Afrique du sud",  a-t-il mis en garde. Le nombre de rhinocéros tués entre 2014 et 2015 est passé de 12 à "au moins 50" au Zimbabwe et de 24 à 80 en Namibie, selon Traffic. "On est loin de voir la lumière au bout du tunnel", a constaté Tom Milliken.

Les cornes en vente libre en Afrique du Sud 

Les ONG ont aussi dénoncé la décision du tribunal de Pretoria mercredi de confirmer la levée d'un moratoire interdisant la vente de corne de rhinocéros sur le marché sud-africain. Il est donc possible d'acheter des cornes de cet ongulé en Afrique du Sud, à condition d'obtenir un permis des autorités provinciales, tandis que le commerce mondial reste lui toujours illégal. Toutefois, la ministre de l'Environnement, furieuse, a annoncé son intention de saisir la Cour suprême d'appel, une décision qui interdira de fait toute vente en attendant le jugement.