Christiane Taubira : 5 choses que l'on sait sur son avenir

christiane taubira
Taubira à vélo
Sortie médiatique à vélo de son ex-ministère pour Christiane Taubira, mercredi 27 avril, jour de sa démission ©DOMINIQUE FAGET / AFP
"Et maintenant, que vais je faire de tout ce temps, que sera ma vie ?" Comme dans la chanson, Christiane Taubira va maintenant démarrer une nouvelle étape de sa vie et de sa carrière. Si elle laisse planer le doute sur son avenir politique, voici 5 choses que nous savons.

1. Un voyage à New York

Ce jeudi 28 janvier, au lendemain de sa démission fracassante, Christiane Taubira va s'envoler pour New York. Initialement prévu dans le cadre d'une visite officielle, ce voyage devient donc privé, mais va être suivi de très près par l'ensemble des médias. L'ex-ministre interviendra à la New York University. Elle évoquera son parcours et ses "combats politiques", selon l'université. A l'origine de l'invitation, Manthia Diawara, professeur de littérature comparée et directeur de l'Institut des affaires afro-américaines de NYU, a indiqué à l'AFP que l'université prenait "tout en charge" pour permettre la venue de l'ancienne ministre, via le statut de "professeur invité en résidence" (scholar in residence). Il a précisé avoir invité de longue date Christiane Taubira et vouloir maintenir cette invitation. 
 

2. Un livre à paraître

Le 9 mars prochain, les éditions Bayard publieront un livre signé de Christiane Taubira intitulé "Être ministre". Selon L'Express, parmi les sujets abordés dans cet ouvrage quelques questions sensibles dans le contexte de sa démission : 

"Peut-on concilier le désir d'utopie avec la réalité du quotidien? Est-il possible d'être loyal en politique? Quelle définition peut-on donner à la République et à la laïcité?" 











3. Pas candidate à la primaire

Dans une émission de Canal+ enregistrée samedi 23 janvier et diffusé le soir même de sa démission, Christiane Taubira l'assure : elle est "absolument sûre" de ne pas participer à une primaire à gauche. "Non, c'est absolument sûr", répond-elle à Michel Denisot qui l'interroge sur cette possibilité pour l'émission "Conversations secrètes". "Je sais ce que je fais de ma vie", dit celle qui est encore ministre au moment de l'enregistrement...


4. Devenir "une conscience" de gauche

Devenue au fil des 44 mois qu'elle a passé au gouvernement une icône de la gauche, Christiane Taubira ne va pas disparaître de la scène publique en quittant le gouvernement. Chacune de ses interventions publiques sera scrutée à la loupe. Les éventuelles critiques qu'elle formulera quant à la "droitisation" du gouvernement pourraient devenir un véritable casse-tête pour François Hollande et Manuel Valls, à l'approche de la présidentielle de 2017. Au gouvernement, Christiane Taubira faisait entendre sa petite musique. En dehors, le chef d'orchestre Hollande n'aura plus la main sur la partition. 

5. Paroles et musiques ?

En 2012, avant d'entrer au gouvernement, Christiane Taubira avait écrit des chansons pour l'artiste guyanais Chris Combette. Pour éviter un mélange des genres, la sortie de l'album a été différé. Un seul extrait, intitulé "Lenbé" a été rendu public. Il commence ainsi : "Nos ancêtres pas Gaulois, Caraïbes intrépides, parcouraient les Amériques". Ecoutez : 

Sur Canal+, Christiane Taubira semble impatiente que cet album sorte :




Les Outre-mer en continu
Accéder au live