A deux ans de Paris 2024, les espoirs du surf tahitien brillent sur la vague de Teahupoo

surf
Vahine Fierro
Vahine Fierro sur la vague de Teahupoo lors de l'Outerknown Tahiti Pro le 17 août. ©JEROME BROUILLET / AFP
Les deux meilleurs espoirs du surf tahitien, Kauli Vaast et Vahine Fierro, ont respectivement atteint la finale hommes et la demi-finale femmes de la Outerknown Tahiti Pro à Teahupo'o, une étape du circuit mondial, à deux ans des JO de Paris 2024, dont l'épreuve de surf se disputera sur la même vague.

Kauli Vaast, 20 ans, et Vahine Fierro, 22 ans, ne disputent pas le championnat du monde et bénéficiaient d'une invitation pour cette épreuve, mais ont brillé en profitant de leur très bonne connaissance de la vague tahitienne. Surnommé le Petit prince de Teahupo'o, Kauli Vaast (15.00) a seulement été battu en finale par le Brésilien Miguel Pupo (17.17). En demi-finale, grâce à deux tubes notés plus de huit points, le Tahitien avait éliminé la légende américaine Kelly Slater.

Vahine Fierro, elle, a battu en quarts de finale la numéro 1 mondiale et championne olympique en titre, la Hawaïenne Carissa Moore, avant de s'incliner en demi-finale sur des vagues plus petites face à Brisa Hennessy, elle-même battue par l'Américaine Courtney Coulongue (11.67 contre 5.20) en finale.

Bourez et Defay éliminés en début de compétition

Le Tahitien Michel Bourez et la meilleure française de la saison, Johanne Defay, ont en revanche été éliminés en début de compétition. Numéro deux mondiale, Johanne Defay avait été écartée par Vahine Fierro. Si Teahupoo est devenue incontournable sur le circuit mondial masculin, c'était la première fois depuis 2006 qu'une étape féminine y était disputée.

Le vétéran Kelly Slater, onze fois champion du monde, a prouvé à 50 ans qu'il maîtrisait toujours la mâchoire de Hava'e en se hissant jusqu'en demi-finale. "Penser aujourd'hui aux Jeux olympiques 2024, c'est peut-être un peu compliqué alors que je pense prendre ma retraite sportive", avait-il cependant confié il y a quelques jours à l'AFP.

Mardi, le président polynésien Edouard Fritch et le président de Paris-2024 Tony Estanguet avaient signé à Tahiti les conventions qui désignent officiellement Teahupoo comme la vague des Jeux. M. Estanguet avait alors défendu "un choix en ligne avec l'ambition de Paris 2024 d'organiser des Jeux à la fois spectaculaires et durables, qui engagent tous les territoires et valorisent la diversité et la richesse du patrimoine français".