À Wallis et Futuna, recycler ça rapporte (un peu) d'argent

en 1ère ligne
Déchets propres à recycler ©En 1ère Ligne
Gagner (un peu) d’argent en jetant des déchets à la poubelle ? C’est le principe de l’écotaxe, à Wallis et Futuna, un système de consigne qui rapporte quelques francs pacifiques par détritus. Fanoi, la vigie de Wallis et Futuna vous explique tout sur ce dispositif, lancé en 2017.

Décharges sauvages, déchets abandonnés en pleine nature… Face à la pollution grandissante à Wallis et Futuna, le Service de l’Environnement a mis en place un dispositif de consigne, l’écotaxe. Le but ? Faire de la pédagogie et encourager la population à trier leurs déchets, afin qu’ils soient collectés et recyclés. Fanoi, la vigie de Wallis et Futuna vous l’explique en moins de deux minutes dans la vidéo ci-dessous.

Un procédé simple

Il y a trois étapes à respecter pour bénéficier de l’écotaxe : 

  • Nettoyer ses déchets, sinon ils ne pourront pas être recyclés
  • Se rendre au centre d’enfouissement technique (CET)
  • Déposer ses déchets triés

Et voilà, c’est tout, ensuite vous recevrez votre paiement : 10 francs Pacifique (soit environ 1 centime d’euro) par déchet rapporté.

Un dispositif qui a su faire ses preuves

Depuis son lancement en 2017, l’écotaxe a permis de récolter plus d’un million de déchets et 13 millions de francs Pacifique ont été distribués. Le dispositif a ainsi incité plus de gens à recycler, mais aussi à ne pas jeter leurs déchets dans la nature.