Accident mortel à la SNCF : les syndicats endeuillés rendent hommage à leur collègue martiniquais

faits divers
Accident mortel à Massy le 25 juillet 2021
Accident mortel à Massy le 25 juillet 2021 ©Sameer Al-DOUMY / AFP
Les syndicats et la direction de la SNCF ont rendu hommage à Guibert Rigah, ingénieur à la SNCF et pilote d'opération à la direction de la modernisation du réseau ferroviaire, victime d'un éboulement à Massy en région parisienne.

L’ingénieur martiniquais Guibert Rigah avait 55 ans, selon France Antilles. Il pilotait le projet de régénération du pont de Gallardon (Essonne) pour assurer la sécurité des trains, selon le média en ligne Miroir Social. L’ingénieur a été enseveli à la suite d’un éboulement à Massy en région parsienne.

Victime d'"un affaissement de terrain lors d'une tournée sur le chantier en cours" dimanche 25 juillet, il était cadre et pilote d'opération à la direction de la modernisation du réseau, précise la direction de la SNCF dans une note interne consulté. Sur Twitter, le PDG du groupe, Jean-Pierre Farandou, a présenté ses condoléances "au nom du groupe SNCF à sa famille et à ses proches".

Dès dimanche soir, le ministre délégué aux transports, Jean-Baptiste Djebbari, s’était rendu sur place et avait adressé toutes ses pensées aux proches de l'ingénieur victime d’un éboulement.

Tous les syndicats de l’entreprises ont réagi à leur tour pour rendre hommage à leur collègue martiniquais."La famille cheminote est une nouvelle fois endeuillée", après ce "tragique accident", a déclaré dans un communiqué la CGT-Cheminots, dont les "premières pensées vont à la famille et aux proches de la victime". Le syndicat, a déclaré qu’il "mettra tout en œuvre pour que la lumière soit faite sur les circonstances" de cet accident.

L'Unsa ferroviaire a "exprimé sa peine" et "exigé que les enseignements soient tirés parce qu'elle n'acceptera jamais la fatalité". "Toute la lumière doit être faite" sur "ce tragique accident", a demandé le syndicat dans un communiqué, dans lequel il a adressé ses "sincères condoléances aux proches de la victime" et "assuré son soutien à la famille cheminote".

La CFDT-Cheminots a déclaré avoir appris "avec une grande émotion" le décès accidentel du salarié de "SNCF Réseau sur le chantier de la gare de Massy". "Nos pensées vont à sa famille et à ses proches à qui nous présentons nos sincères condoléances", a écrit le syndicat, qui soutient "tous les collègues très affectés par ce drame".

FO-Cheminots et SUD-Rail ont également fait part de leurs condoléances à la famille de la victime et à ses proches  et suivront "de près les conclusions des enquêtes en cours".

Une enquête judiciaire a été ouverte pour rechercher les causes de la mort de cet ingénieur de SNCF Réseau, enseveli dimanche par l'éboulement d'un chantier de forage à proximité des voies, sur le chantier d'un pont à Massy-Palaiseau. Selon SUD-Rail, ce collègue martiniquais de 55 ans était père de deux enfants.