publicité

Annick Girardin chahutée au Sénat sur la sur-rémunération Outre-mer

Lors des questions au gouvernement, ce mardi 10 juillet, Annick Girardin a été huée par les sénateurs. Interrogée sur la sur-rémunération des fonctionnaires, la ministre des Outre-mer affirme qu'elle ne "sera pas remise en cause par ce gouvernement". Le point en trois actes.

Annick Girardin interpellé par le sénateur de Guyane Georges Patient © DR
© DR Annick Girardin interpellé par le sénateur de Guyane Georges Patient
  • La1ère.fr
  • Publié le , mis à jour le
La ministre des Outre-mer a été chahutée au Sénat ce mardi 10 juillet, lors des questions au gouvernement. Interrogée par le sénateur guyanais Georges Patient, membre de la République En Marche, Annick Girardin a été copieusement huée.
 

Acte 1 : la question

Georges Patient a d'abord interrogé la ministre sur le livre bleu des Outre-mer. "Des voix ne cessent de s’élever pour dénoncer deux mesures : la modulation des paramètres du dispositif d’abattement de l’impôt sur le revenu et la suppression de la TVA non perçue récupérable. Elles mettent en cause des acquis de longue date, elles font l’objet de nombreuses critiques", a remarqué Georges Patient estimant que des "clarifications s’imposent".

"Pouvez-vous nous garantir que ces économies qui se montent à 680 millions d’euros seront reversées aux Outre-mer ?", a interrogé le sénateur de la République En Marche.
 

Georges Patient a également demandé à la ministre des Outre-mer quelles étaient les intentions du gouvernement sur la sur-rémunération des fonctionnaires outre-mer. "Le président est revenu sur la sur-rémunération en disant que la sur-rémunération des uns favorisait la pauvreté des autres. Le gouvernement nous prépare-t-il à la suppression de la sur-rémunération ?" a-t-il demandé.
 
 

Acte 2 : la réponse cinglante

Piquée au vif, Annick Girardin s'est saisie du micro. "Certains tentent aujourd'hui en délivrant des informations partielles de faire de la polémique ou de la politique à l'ancienne, en jouant sur les peurs et les inquiétudes", a-t-elle lancé. La ministre s'est aussitôt faite huer par une partie des sénateurs qui ont tapé sur les bureaux pour manifester leur mécontentement.

"Je ne sais pas pourquoi vous vous sentez concernés ? a poursuivi avec ironie Annick Girardin. Il n'y a pas d'entourloupe, tout est écrit dans le livre bleu".
 
 

Acte 3 : les huées

Face au brouhaha, le président du Sénat a dû ramener le calme dans l'hémicycle. "S'il vous plait, laissez la ministre répondre !", a interrompu Gérard Larcher.

Annick Girardin a alors repris la parole. "Il n'y a pas d'entourloupe Monsieur le sénateur et vous le savez, ça fait des mois que je dis que la TVA (NPR, non perçue récupérable) sera effectivement supprimée en faveur d'outils qui rendent plus efficients les financements que l'Etat compte mettre à la disposition des territoires outre-mer", a précisé la ministre des Outre-mer avant d'annoncer que la "sur-rémunération des fonctionnaires ne sera pas remise en cause dans les territoires d'outre-mer par ce gouvernement".
 

Acte 4 : et maintenant ? 

Cette déclaration de la ministre sème le trouble sur les intentions du gouvernement. Le 28 juin dernier, lors de la présentation du livre bleu des Outre-mer à l'Elysée, Emmanuel Macron affirmait ne pas avoir revenir "à ce stade" sur la sur-rémunération, mais en même temps, il déclarait : "nous devrons collectivement proposer d'en sortir"...
 
Macron surrémunération

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play