Après l'Europe en 2021, l'athlète guadeloupéen Wilhem Belocian vise le monde en 2022 à Belgrade

athlétisme
L'athlète guadeloupéen Wilhem Belocian.
L'athlète guadeloupéen Wilhem Belocian, champion d'Europe du 60 mètres haies en 2021 à Torun en Pologne. ©FFA.
En 2021, Torun en Pologne l'a couronné prince d'Europe. Belgrade en Serbie le désignera peut-être roi du monde, ce week-end. Le hurdleur guadeloupéen Wilhem Belocian retrouve toutes les stars du 60 mètres haies. Pour des Mondiaux en salle d'athlétisme très relevés.

Sa décontraction est évidente. Cela ne l'empêche pas de courir vite. Vite et bien. Concentré sur ses courses. Focus comme disent les Américains. Avant de retrouver un visage serein. Souriant. Détendu. "Le mot d'ordre pour cette saison en salle, c'est de prendre du plaisir, confirme Wilhem Belocian. D'où le fait que j'aborde ces championnats du monde en salle, l'esprit tranquille. Depuis les France à Miramas, ma dose de plaisir se situe à son maximum. L'idée se révèle simple : profiter de l'hiver pour encore mieux préparer l'été."

 

Une préparation idéale

Le Covid aurait pu tout chambouler. Même en 2022. Le Meeting de Paris a ainsi été déplacé de fin janvier à début mars. Dernier rendez-vous avant les Mondiaux de Belgrade. Et finalement, ça se goupille bien. "Ça m'a permis d'enchaîner les France, puis Paris. Et d'aborder Belgrade avec une certaine sérénité." Précisons que le Guadeloupéen a alors aligné quatre courses de bon niveau. Quatre courses. Quatre succès. "Ne reste plus qu'à travailler les petits détails. Les principaux cadors seront à Belgrade. Dans une finale mondiale, tout se joue sur des détails."  

Les détails, parlons-en. Qu'est-ce que Wilhem Belocian entend par là ? "Ces derniers jours, j'ai demandé à ma coach Ketty Cham de travailler mes départs. C'est primordial. Il faut que l'approche de la première haie soit suffisamment bonne pour créer ensuite de la vitesse tout au long de la course." Surtout que sur un 60 mètres haies, la moindre faute se paie cash…

  

L'athlète guadeloupéen Wilhem Belocian en 2022
Le hurdleur guadeloupéen Wilhem Belocian sous son nouveau maillot du Lille Métropole Athlétisme. ©LMA.

Un Belocian plus complet en 2022

Pour Wilhem, 2022 symbolise un peu l'année des changements. Nouveau club pour le Guadeloupéen qui porte désormais les couleurs de Lille Métropole Athlétisme. Année également des évolutions. Sur sa page Instagram, Wilhem Belocian n'hésite pas à partager des séances d'ostéopathie de haut vol. Et ce n'est pas tout. Wilhem travaille aussi son mental. "En plus du staff médical, j'ai fait appel à un psychologue et une préparatrice mentale. J'ai donc désormais toute une équipe qui vient épauler mon entraînement physique. Ils font un super boulot."  

À tel point que le hurdleur se trouve sur une pente résolument ascendante. Pas de pépins physiques à signaler. Un mental conquérant. Bref, tout pour aborder les Mondiaux de Belgrade dans les meilleures conditions. "Surtout que je sens bien que je garde une certaine marge de progression. Au Meeting de Paris, j'ai commis des petites erreurs. À moi de les corriger pour courir encore plus vite en Serbie."

Sous le regard de Ketty Cham

À Belgrade, Wilhem Belocian n'a pas fait le voyage tout seul. Il peut compter sur la présence et le soutien de sa coach Ketty Cham. Une coach plutôt amusée par le besoin de son protégé de travailler ses départs. "Wilhem est un excellent partant. Mais son côté perfectionniste l'amène parfois à se focaliser sur des points précis. Je fais avec. Le concernant, je pense que c'est plutôt sa taille, 1 mètre 78 qui constitue son point faible. Sur le 60 mètres haies, les grands athlètes ont plus de facilités à se jeter pour venir casser la ligne d'arrivée."  

Pas de droit à la moindre erreur selon Ketty Cham. "À Belgrade, nous sommes sur une autre planète. Il y aura les Américains. Le gratin mondial. Pour celui qui flanche un dixième de secondes, c'est fini." Après quoi, il faudra très vite se concentrer sur la saison estivale. "Au retour de Belgrade, Wilhem ne prendra qu'une petite semaine de repos. Avant de retrouver l'entraînement. Nous partons en stage en Floride dès le début du mois d'avril. Il faut absolument se confronter aux meilleurs mondiaux. Il n'y a que ça qui paie. D'autant plus que cet été, Wilhem ne fera aucune impasse. Il vise les Mondiaux et les Championnats d'Europe."

Le hurdleur guadeloupéen Wilhem Belocian.
Nouvelle victoire du hurdleur guadeloupéen Wilhem Belocian. Meeting de Paris 2022. ©Jean-Marie Hervio / KMSP FFA